Errance des malades mentaux à Tchibanga Le phénomène prend de l’ampleur

Errance des malades mentaux à Tchibanga Le phénomène prend de l’ampleur

432
0
PARTAGER

Libreville n’est pas la seule ville où le phénomène se vit, la situation est aussi perceptible à l’intérieur du pays.  

C’est ainsi que les malades mentaux déambulent dans les rues de Tchibanga, à longueur de journée. En tenue d’Adam et Eve. Renvoyant une image indécente et violente aux passants, notamment chez des jeunes.

Le fait que les malades mentaux circulent dans les rues n’est pas toujours sans danger. Certains exercent des violences physiques sur la population, et leur nudité pouvant provoquer un traumatisme chez des enfants. Nous ne dirons jamais assez, tout ceci est la conséquence directe de la ‘‘mort’’ de l’hôpital psychiatrique de Melen, quand bien même tout un pays ne saurait disposer rien que d’une seule structure de prise en charge des maladies psychiatriques. Mais quand le seul existant ne joue pas son rôle, l’on assiste à ce spectacle désolant.

Et à ce qu’il semble, cela n’émeut nullement le gouvernement qui n’entreprend aucune action pour juguler le phénomène qui va grandissant.

Nalette Beverly  Obono

 

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE