Enseignement supérieur/AFRAM : désormais un sans domicile fixe ?

Enseignement supérieur/AFRAM : désormais un sans domicile fixe ?

365
0
PARTAGER
DR.

Les usagers et autres passants du quartier Montagne Sainte, dans le troisième arrondissement de Libreville, où est située l’Ecole supérieur Académie Franco Américaine de mangement AFRAM, ont assisté à un scénario pour le moins inhabituel. L’établissement supérieur a été sommé de quitter les lieux  pour impayés du loyer.

Un huissier de justice accompagagné de la force publique, a délogé ce jeudi l’établissement supérieur privé. Ici, la question est de savoir si c’est réellement les impayés de l’Etat gabonais qui n’ont pas permis à cet établissement de renom à ne pas payer  son loyer ? Ou si réellement ce scénario vécu ce jeudi serait à l’origine des impayés  de loyer ? Quoiqu’il en soit, entre le bailleur et les responsables de l’établissement, plus rien n’est comme avant.

Selon certaines indiscrétions, depuis le partenariat entre l’Etat Gabonais et l’école supérieure AFRAM, pour les admissions des étudiants, l’établissement connait des difficultés de toutes sortes. Si dans les débuts de cette convention  tout allait pour le mieux, vu que l’Etat réglait ses factures, mais depuis que l’Etat gabonais a la triste réputation de mauvais payeur, les choses ne sont plus comme avant.

On se souvient même qu’il y a quelques temps, plusieurs étudiants de ces écoles, dont AFRAM, avaient été   exclus des effectifs de ces établissements, faute des impayés des frais de scolarité. Certains étudiants, pour dénoncer cela,  ont dû camper quelques heures à la Primature.

Enzo Noah

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE