Accueil Société Enseignement supérieur: le Snec ne décolère pas

Enseignement supérieur: le Snec ne décolère pas

PARTAGER
Le Snec reconduit la grève /©DR

La reconduction du mouvement de grève du Syndicat national des enseignants et chercheurs, pour une durée de deux semaines, a été arrêtée à l’unanimité, à l’issue de l’assemblée générale du 8 juillet dernier à l’UOB.

Face à Jean de Dieu Moukagni Iwangui, ministre de l’enseignement supérieur, les enseignants et chercheurs membres du Snec qui n’entendent pas suspendre leur mouvement de grève. Ces derniers tiennent absolument à la régularisation des situations administratives de bon nombre d’entre eux, faute de quoi, le mouvement d’humeur se poursuivra pour une durée de deux semaines, avec la  probabilité de tenir sous peu, une assemblée générale extraordinaire.

Nathalie Sima Eyi, la vice Présidente du Snec, n’est pas allée avec le dos de la cuillère pour faire entendre la voix de ses camarades. Toutefois, des assurances concernant la poursuite d’un service minimum sont données, mais pour combien de temps encore ?

Ces enseignants, rappelons-le, attendent, pour la plupart, la régularisation de leur situation depuis trois ans au moins. Cependant, le gouvernement peine à donner des garanties fiables à ces syndiqués. Une rencontre ayant pour objectif, de fixer le cap envisagé, d’ailleurs, pour  la suite des évènements et pour tenter une sortie de crise, le Snec est convié à une rencontre  le mercredi 11 juillet 2019 avec le Premier ministre. D’autres membres du gouvernement comme celui de la fonction publique et de l’économie, y prendront également part.

J.B

PARTAGER