Accueil Société Engerail : Les rapports biaisés pour se faire de l’argent ?

Engerail : Les rapports biaisés pour se faire de l’argent ?

PARTAGER
©DR

Le règlement des prestations d’Engerail était conditionné par l’authentification, par l’ARTF des rapports de ses prestations de service. Or, semble-t-il, cette authentification se faisait  par un technicien en fonction à la fois à l’ARTF, et à Engerail.

 L’on se croirait dans un feuilleton d’un film de la mafia sicilienne. Suite aux dernières révélations autour de l’affaire Engerail qui défraie la chronique ces derniers temps à Libreville, les rapports d’Engerail, dont l’authentification préalable devait se faire par l’ARTF avant le règlement de la facture par le concessionnaire, étaient en réalité des rapports biaisés.

Nos sources indiquent qu’une fois les rapports d’Engérail introduits à l’ARTF, un cadre de cette entité, grassement rémunéré, mais émargerait également à Engerail, s’enfermait dans son bureau pour signet lesdits rapports au nom d’ARTF. Il suffisait, par  la suite, à Engerail de déposer la facture auprès du service comptable du concessionnaire du chemin de fer pour le règlement. De l’argent frais qui atterrissait entre les mains des promoteurs d’Engerail. On parle de centaines de millions que le concessionnaire était parfois obligé de payer rubis sur ongle.

Du coup, la question qui reste pendante sur les lèvres de plus d’un observateur est de savoir, comment de telles manœuvres avaient-elles été menées au sein de l’ARTF, sans que les principaux responsables de cette entité  ne s’en rendent compte et mettent fin à cette pratique ?  Une large opinion  soupçonne une connivence certaine entre la structure dirigeante de l’ARTF et le cabinet d’études privé dirigé par Dieudonné Yembi. Ainsi, par un tour de passe-passe, Engerail aura obtenu les facilités de l’ARTF par le concours personnel d’un cadre de cette entité, à l’insu des services habilités.

En attendant les conclusions de l’enquête engagée sur cette affaire, par les instances judiciaires, gageons que toute la lumière sera faite sur ce dossier, afin de permettre aux coupables de répondre de leurs actes devant la loi.

 

PARTAGER