Elle disparait après son échec au baccalauréat

Elle disparait après son échec au baccalauréat

117
0
PARTAGER

Alors que les premiers résultats sont déjà connus, une candidate se dit surprise de se voir recalée pour la deuxième fois. Depuis lors, sa famille est sans nouvelles d’elle.

Cyndy, 17 ans, élève en classe de terminale A1, n’a pas digéré son échec, le deuxième du genre, au baccalauréat. Elle qui était convaincue qu’avec les moyennes obtenues en classe, le Bac serait en poche, a vite déchanté à l’annonce des résultats. Une nouvelle qui l’a presque tuée, car depuis lors, aucun de ses parents n’a aucune nouvelles d’elle.

Pourtant aux dires de ces proches, c’est une fille de nature calme. « Elle était assurément dépassée pour faire quelque chose comme ça. Elle a été traumatisée ; moi également je suis surpris de ce résultat. Elle a fait du CP1 en terminale sans redoubler, un parcours sans faute que nombre de ses professeurs peuvent certifier. L’un d’eux a appelé à propos, disant qu’il vient boire le champagne, parce qu’ayant la certitude qu’elle avait décroché son Bac. Grande a été la surprise de cet enseignant en apprenant cet échec, allant même jusqu’à supposer qu’il devait y avoir une erreur. Surtout que, illustrera-t-il, ses moyennes oscillaient entre 11 et 12 dans presque toutes les matières », a expliqué son grand père.

Pour les proches de la jeune Cyndy, tout comme ses enseignants, la thèse d’un recours est envisageable. Soutenant qu’une erreur ait pu se glisser quelque part, pour  expliquer ce résultat.

Mais quoi qu’il en soit, cette situation remet la table le problème du suivi psychologique des candidats aux examens, à l’annonce et après les résultats.

Nalette Beverly Obono

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE