Accueil Société Effondrement de la route sur la nationale 1: Le gouvernement annonce des...

Effondrement de la route sur la nationale 1: Le gouvernement annonce des solutions palliatives.

PARTAGER
Le premier ministre, Chef du gouvernement/Primature.

Après la rupture de la route sur la Nationale 1, en l’occurrence à la frontière entre les provinces de l’Estuaire et du Moyen-Ogooué,  qui s’est produit le 13 mai dernier, le premier ministre Emmanuel Issozet  Ngondé, ainsi que quelques uns de ses ministres se sont  réunis ce lundi pour trouver des solutions rapides au retour à la normale  de la circulation au lieu de la  catastrophe.

Emmanuel  Issozet  Ngondé  et ses ministres de l’Intérieur ; de la Défense Nationale ; de l’Equipement et des Infrastructures ;  et bien d’autres de ses collaborateurs, se sont réunis le 14 avril dernier, à son cabinet, pour réfléchir sur des éventuelles solutions pouvant, à court terme, rétablir la bonne circulation sur cet axe emprunté par des milliers de véhicules quotidiennement. Ayant bien avant reconnu la fragilité de cet axe qui aurait dû subir de nombreux travaux de réhabilitation, les membres du gouvernement ont mis un plan d’action tout de même  pour que la route soit à nouveau ouverte à ses nombreux usagers.

Ils ont opté pour : l’élargissement de la déviation actuelle au pied de l’effondrement ; la régulation de la circulation routière en interdisant  momentanément le passage des poids lourds; la sécurisation et le renforcement de cette déviation en matériaux latéritiques  et  l’ouverture d’une nouvelle voie de contournement éloignée du lieu de l’effondrement pendant les travaux de réhabilitation de la chaussée et sa construction.

PARTAGER