Ecoutes téléphoniques : l’entreprise Atos exige du Gabon le payement de sa...

Ecoutes téléphoniques : l’entreprise Atos exige du Gabon le payement de sa facture

362
0
PARTAGER
DR.

Le Gabon serait-il devenu un pays qui n’honore pas à ses engagements? C’est l’impression qui se dégage suite aux nombreuses plaintes de certaines entreprises tant nationales qu’étrangères, qui pour être payées, sont obligées de mettre l’affaire sur la place publique.

C’est ce que vient de faire l’entreprise Atos, l’une des plus grandes dans le domaine des services numériques du monde, spécialisée dans la sécurité numérique, des équipements d’écoutes téléphoniques de brouillage et d’interception téléphonique. L’entreprise, après plusieurs alternatives, qui ont demeuré vaines, s’est sentie obligée d’ester en justice l’Etat gabonais en France, pour ses factures impayées.

Souvenez-vous de cette affaire d’écoutes téléphoniques, bien avant l’élection présidentielle. C’est cette entreprise qui avait la charge de faire ce boulot. L’entreprise, si l’on en croit certaines indiscrétions, avait doté le Gabon d’un matériel téléphonique de dernière génération. L’objectif était de mettre sur écoutes téléphoniques ceux qui  empêchaient le pouvoir de dormir en paix, y compris la population.

Rappelons que cette affaire avait été pilotée par l’Agence Nationale des infrastructures et des fréquences numériques. Et que tout avait été ficelé bien avant la présidentielle. Si le Gabon a pu avoir gain de cause dans cette affaire, puisqu’il a dû écouter tous les appels de ses opposants et de la population, il y a que les factures de l’entreprise, demeurent impayées.  Dans la presse, l’on avait fait allusion d’un échange téléphonique entre Jean Ping et un conseiller de l’actuel président Ivoirien. Souvenez-vous également des observateurs de l’Union Européenne, qui disaient avoir été mis sur écoute téléphonique.

Maintenant que le boulot a été fait, les bénéficiaires n’ont, jusque-là, pas encore payé la note.

Enzo Noah

 

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE