Accueil Société Despote Housewives : Patience Dabany « délibérément trompée »

Despote Housewives : Patience Dabany « délibérément trompée »

PARTAGER
DR.

Dans le cadre de la réalisation de ce document Despote Housewives destiné à l’ex première dame du Gabon Patience Dabany, la justice Française vient de donner raison à la chanteuse. Estimant que celle-ci a été délibérément trompée.

Despote Housewives, c’est le document réalisé par la maison de production Day Fort Night et qui devrait être diffusé sur les antennes de la chaine de documentaire Planet +, propriété du groupe Canal+. Dans le cadre de sa série de documentaires, un épisode était réservé à la mère du président de la République Gabonaise et ex première dame du Gabon Patience Dabany. Cette dernière estimant qu’elle avait été trompée par la maison de production via ses conseils, avait déposé une plainte au tribunal de grande instance de Paris pour atteinte à son droit à l’image.

Vendredi 16 février dernier, le tribunal de grande instance de Paris, a estimé que l’artiste que l’ex première dame du Gabon a été délibérément trompée sur l’Object de l’entretien qu’elle avait accordé au réalisateur. Patience Dabany avait donné son autorisation d’exploiter son image pour un reportage présenté à tort comme portant sur les femmes ayant joué un rôle important dans la carrière politique, littéraire et même scientifique de leurs enfants.

Or, selon le tribunal de première instance de Paris, il s’agissait pour le réalisateur d’utiliser ces images dans le cadre d’une série consacrée aux femmes de dictateur». «L’objet même de l’entretien et le contexte de sa diffusion ont été à l’évidence travestis», a jugé le tribunal de grande instance de Paris.

La maison de production a donc été condamnée à payer 3000 euros à titre de réparation et interdit d’utilisation de ces images.