Accueil Société Décès à 72 ans du Pr Donatien Mavoungou

Décès à 72 ans du Pr Donatien Mavoungou

PARTAGER
Donatien, Mavoungou de son vivant/©DR

Comme le dit un vieil adage « Nul n’est prophète chez soi ». L’imminent chercheur gabonais, Donatien Mavoungou, inventeur de l’Immunorex DM28, un médicament qu’il présentait comme un traitement révolutionnaire, facile, simple, sans effets indésirables contre le SIDA, a été longtemps combattu au Gabon, par ses pairs, voire les autorités gabonaises. Ce dernier, à 71 ans, a rendu l’âme le 4 février 2020, dans l’anonymat la plus totale.

L’Immunorex DM28, un médicament présenté comme un traitement contre le Sida, aura le cheval de bataille du Pr Donatien Mavoungou. Un institut de recherches basé en France a pris à bras le corps le projet de développement de  ce médicament, ainsi que l’Institut International pour le Développement & Soutien à la Recherche Scientifique (IDSRSI). Ces deux firmes se sont efficacement investies pour appuyer le Professeur dans la fabrication et l’obtention du certificat de mise sur le marché de ce médicament réputé pour ses effets très efficaces dans l’organisme du porteur du VIH.

Les premiers stocks de l’Immunorex DM28 ont été fabriqués en Afrique du sud. Le médicament a été testé avec succès. La production a été stoppée en attendant la seconde phase d’obtention des autorisations de mise sur le marché. Après cette étape, le chercheur gabonais devait immédiatement passer dans la phase de la commercialisation tout azimut de son produit, ce qui devait transformer sa vie, sa réputation mondiale. Malheureusement, des escrocs ont créé des profils Facebook à son nom pour arnaquer des personnes vivant avec le SIDA. Ils commercialisent via internet du faux Immunorex DM28 sinon la poudre de perlimpinpin. Environ 60 000 africains sont tombés dans la nasse de ces délinquants camerounais. Un épisode qui a également affecté la vie du professeur qui a d’ailleurs porté plainte contre X auprès d’interpole.

La somme de ces coups durs doublés d’un manque de reconnaissance et de soutien national a fragilisé le chercheur qui, par moment, avait marre de la vie.  Comme quoi « nul n’est prophète chez soi ». Que la terre te soit légère Pr !

LMA

PARTAGER