Accueil Société COVID19 : L’ONSFAG s’assure des préalables pour la réception d’un vol spécial d’Air...

COVID19 : L’ONSFAG s’assure des préalables pour la réception d’un vol spécial d’Air France

PARTAGER
L'ONSFAG s'assure des préalables pour la réception d'un vol spécial d’Air France/©DR

A circonstance exceptionnelle, disposition exceptionnelle. C’est ce qui se dégage de la réunion présidée le 22 mai dernier par le Général Sylvain-Florient Pangou Mbembo, et dont la salle de réunion de l’aéroport Léon Mba a servi de cadre.

Au cours de cette séance de travail stratégique à laquelle ont pris part les différents intervenants de la plateforme aéroportuaire de Libreville, réflexion a été menée en vue de la réception, dans les prochains jours, « d’un vol spécial de la compagnie aérienne Air France avec à son bord de nombreux gabonais restés bloqués à l’extérieur du pays suite aux mesures de riposte contre la propagation de la pandémie sanitaire du covid-19 sur le sol national », mesures prises par les pouvoirs publics dès les premiers cas testés positifs du covid-19 sur le sol national.

De même, les participants à cette séance de travail ont examiné la « probabilité d’une reprise d’activités à l’aéroport de Libreville ». Aussi, quoi que le Gabon reste encore officiellement coupé des liaisons aériennes s’agissant du trafic commercial, l’arrivée d’un vol spécial dans le contexte du moment incombe surtout à l’organe

de coordination dans les aéroports ouverts à la

Le Général Sylvain-Florient Pangou Mbembo lors de la séance de travail/©DR

circulation aérienne publique en République gabonaise. Usant de cette prérogative qui lui est dévolue, L’ONSFAG a jugé opportun de réunir l’ensemble des intervenants de l’aéroport pour examiner dans les détails, les dispositions utiles à la réception du vol Air France attendu. Un certain nombre de propositions allant dans le sens du « respect strict des mesures barrières » mises en place à l’aéroport Léon Mba par le comité de veille aéroportuaire contre le covid-19. La réflexion engagée par l’ONSFAG sur la reprise des activités à l’aéroport Léon Mba se poursuit et les propositions concrètes y relatives seront bientôt transmises à l’ANAC,autorité compétente en matière d’aviation civile au Gabon.

Au cours de ces échanges, le concessionnaire de l’aéroport, par la voix de Mr Fakher Abdelkefi, directeur de la sécurité, sûreté et environnement assurant l’intérim du directeur général de Gsez Airport, a fondé son intérêt à la réception des programmes sectoriels des intervenants aéroportuaires.

Toutefois, à l’exception de ces intervenants, « aucune personne ne sera admise au hall de l’aéroport à l’arrivée du vol spécial attendu, au prétexte de venir accueillir un parent ou un proche ». De son côté, le directeur général de l’ONSFAG s’est dit satisfait, à la fois de la qualité, mais aussi de la pertinence des échanges et des propositions émises par les intervenants sur les points inscrits à l’ordre du jour. A l’issue de cette séance de travail, le Général Pangou Mbembo a instruit la délégation ONSFAG de Libreville de prendre les dispositions utiles et nécessaires au bon déroulement de la réception du vol Air France, au moment où cet appareil effectuera son atterrissage  sur le tarmac de l’aéroport Léon Mba. Autant dire que tout est fin prêt sur la plateforme aéroportuaire de Libreville pour la réception de l’avion en provenance de Paris.

                                                            Source: Service communication ONSFAG

PARTAGER