Accueil Société Conseil Gabonais des Chargeurs : Liliane Ngari plus forte que Justin Ndoundangoye...

Conseil Gabonais des Chargeurs : Liliane Ngari plus forte que Justin Ndoundangoye ?

PARTAGER
Liliane Ngari demeure intouchable sur ses décisions/(c)DR.

 Alors que l’inspection du travail a jugé illégal le licenciement  de 18 agents du Conseil Gabonais des Chargeurs. Mieux, malgré l’ordre du ministre de tutelle de réintégrer la boite, Liliane Ngar,i semble ne faire qu’à sa tête.

Qui de Liliane Ngari directrice générale du conseil gabonais des chargeurs et Justin Ndoundangoye, le ministre des transports et de la logistique, a finalement le dernier mot ?  Cette question serait au centre des débats dans les couloirs du Conseil Gabonais des Chargeurs. Surtout, depuis que l’inspection du travail a jugé illégal le licenciement des 18 agents de cette entreprise parapublique. Mieux,  le ministre de tutelle a demandé leur intégration. Au conseil Gabonais des Chargeurs, la patronne des  lieux n’a pas seulement pris en compte la décision de l’inspection de travail, mais aussi celle du ministre Ndoundangoye. A preuve, depuis quelques jours, les 18 agents licenciés observent un sit-in dans les locaux du CGC, dans le but d’avoir gain de cause.

Rappelons que la décision de licencier ces 18 agents fait suite à un mouvement d’humeur du personnel qui réclamait le payement des arriérés de salaires : «  il n’y avait pas dans nos revendications un acte offensant, outrageant ou irrespectueux vis-à-vis de la direction générale » indique un agent. Mais  lasses de subir un traitement inhumains, les agents licenciés ont décidé de reprendre leurs postes de travail d’ici ce lundi prochain.

Jadis fleuron de l’économie gabonais, le Conseil Gabonais des Chargeurs  connait depuis peu une santé financière inquiétante, au point qu’à ce jour, l’entreprise serait entrain d’envisager de se séparer de plusieurs de ses cadres, pour des raisons économiques.

PARTAGER