Accueil Société Conseil Gabonais des Chargeurs : l’heure est aux licenciements

Conseil Gabonais des Chargeurs : l’heure est aux licenciements

PARTAGER
DR.

Nouvelle choquante au conseil gabonais des chargeurs, il y a quelques jours. La patronne des lieux, Liliane Ngari, épouse Onanga Y’Obegue vient de licencier au moins 13 agents de la boite, pour faute lourde.

Empêtré dans des grèves sans fin et alors que la hache de guerre est entrain d’être enterrée au sein de cette entité, voilà qu’une nouvelle décision prise par la direction générale est venue bouleversée le personnel. Il s’agit du licenciement de 13 membres du personnel de cette entité pour faute lourde. C’est à travers une note d’information que ces derniers l’ont appris. A en croire certaines informations, cela s’est passé sans qu’aucune procédure ne soit respectée. «La gravité exceptionnelle des faits qui leur ont été reprochés a rendu impossible leur maintien dans notre établissement», a indiqué la note signée par la patronne des lieux.

Et comme il fallait s’y attendre, ces désormais chômeurs ont été sommés de déposer clé de bureaux, badges et autres cartes professionnelles.

Il faut dire que la sérénité n’est pas au beau fixe dans cette entité depuis des années. Le personnel, comme certains membres de la hiérarchie, boude la gestion jugée peu orthodoxe par l’actuelle équipe  dirigée Liliane Ngari. Il a toujours été question d’un manque criard des conditions de vie et travail. Est-ce pour cette raison que ces licenciements ont eu lieu ? En tout cas, pour certains, c’est tout comme.

PARTAGER