Accueil Société Education: La Conasysed gagne une bataille, mais pas encore la guerre

Education: La Conasysed gagne une bataille, mais pas encore la guerre

PARTAGER
(c)internet.

Toujours dans l’optique de faire reconnaitre leurs droits d’exister, et réhabiliter leur mouvement syndical, les leaders de la Conasysed, en accord avec leur base, ont décidé le 28 décembre dernier, d’entrer en grève dès le début de la nouvelle année 2018.

Après une semaine du lancement des hostilités, les enseignants et leaders militants du mouvement syndical Conasysed ont, le 6 janvier dernier, lors d’une Assemblée générale, fait le bilan de la première partie de leur mouvement de grève. Ces derniers semblent satisfaits du déroulement de leur action. « Concernant le suivi de la grève à l’Estuaire, la Ngounié, l’Ogooué Lolo et autre, nous pouvons dire que celle-ci est partiellement suivie. Mais nous sommes ravis de constater que notre appel a été entendu à l’intérieur du pays. Car, selon nos informations, la grève s’installe progressivement dans les autres provinces. Mais pour avoir plus de résultat et pour qu’enfin les autorités se décident à nous prendre au sérieux, notre délégué général Simon Ndong Edzo, a demandé aux enseignants d’intensifier le mouvement de grève à compter de ce 8 janvier et ce, jusqu’au 12 janvier prochain», a indiqué M. Mombo, le Secrétaire général de la Conasysed.

Qualifiant en effet, la deuxième et dernière semaine de leur mouvement de grève, de « Tempête Pédagogique », le conseiller stratégique de la conasysed, Marcel Libama, lance un message non seulement aux autorités, mais aussi à tous ceux du corps enseignant, qui hésitent encore à rejoindre le mouvement. « Nous devons nous battre pour exiger la réhabilitation de la Conasysed qui vient à nouveau d’administrer la preuve, que sans elle et sans la grève, les vacations qui ont commencé à être payées ne devaient pas l’être. Sauvons la Conasysed et opposons nous à la révision constitutionnelle tendant à supprimer les syndicats » a-t-il avancé.

Poursuivant le piquet de grève toute cette semaine, à leur siège sis à la citéd’Awendjé, les grévistes donnent rendez-vous à la base, le 12 janvier prochain dès 9 heures, aux fins de faire le point des activités menées. Et de voir celles avenirs.

Daisy Ntongono

PARTAGER