Accueil Société CNOU : un leader syndical incarcéré à la prison centrale de Libreville

CNOU : un leader syndical incarcéré à la prison centrale de Libreville

PARTAGER
Les agents du CNOU lors de l'AG/pyramidmediagabon.

Les  agents du Centre National des Œuvres Universitaires(CNOU), regroupés au sein du Syndicat National des Personnels de l’Administration Universitaire et des Grandes Ecoles du Gabon(SYNAPAUGEG), se sont regroupés  le 16 avril dernier pour tenir leur assemblée générale. Ce, après l’annonce  du départ de l’ancien directeur général  Aubert Aimé Ndjila, c’était au Hall du Restaurant Universitaire(RU).

Cette assemblée générale avait pour objectif de remercier le ministre d’Etat en charge de l’Enseignement Supérieur,  pour avoir organisé un changement à la tête de la direction de cette institution, notamment le départ de l’ancien directeur général Aubert Aimé Ndjila. Décision, d’ailleurs qui a été acclamée par les syndicalistes qui revendiquaient depuis  plusieurs mois le départ de ce dernier : « L’AG que nous organisons aujourd’hui c’est pour remercier le ministre d’Etat en charge de l’Enseignement Supérieur pour nous avoir débarrassé de Mr Aubert Aimé Ndjila  qui nous a tyrannisé  pendant près de 7ans, qui nous a humilié. Donc il était nécessaire après son départ qu’on organise une assemblée générale », s’est réjouit  Mezui M’Engonga, Secrétaire exécutif du SYNAPAUGEG.

 En marge de cette annonce de réjouissance, les syndicalistes ont été aussi  mis au courant de  l’incarcération à la prison centrale de Libreville de  Joseph Patrick Souchlaty-Poaty,  président du SYNAPAUGEG, depuis le 09 mars dernier, mais  les raisons de sa détention  n’ont malheureusement  pas été données. Le secrétaire exécutif  de ce syndicat  a quand même rassuré  l’assistance  et les hommes des médias présents lors de cette  assemblée générale qu’une conférence de presse  sera organisée la semaine prochaine concernant cette affaire.

Cette assemblée générale a aussi permis aux syndicalistes de revenir sur l’objet de leurs revendications tout en  souhaitant entamer  les négociations  avec le Directeur Général  entrant   : « Nous demandons à ce que le Centre National des Œuvres Universitaires(CNOU) connaisse  le conseil d’administration. Parce que lorsque le directeur général est arrivé, il a commencé à tout chambouler, en créant près d’une quarantaine de services ».  a expliqué le syndicaliste.

PARTAGER