Accueil Société Cnamgs : Renaud Allogho Akoué appelé à la  démission

Cnamgs : Renaud Allogho Akoué appelé à la  démission

PARTAGER
Renaud Allogho Akoué, DG CNAMGS/©DR

C’est le moins qu’on puisse dire,  à l’issue des dernières réunions entre le ministre de la santé et les responsables des structures sanitaires du pays. Une rencontre qui a permis de constater que le Directeur Général de la Caisse Nationale d’Assurance Maladie et de Garantie sociale (CNAMGS),  Renaud Allogho Akoué, n’avait pas donné les bons chiffres sur la situation de la dette à sa tutelle. Du coup, certains partenaires sociaux demandent  la démission du Dg à la Cnamgs.

  Un mois aujourd’hui que les assurés de la Caisse Nationale d’Assurance Maladie et de Garantie Sociale (CNAMGS) ne sont plus pris en charge par les hôpitaux publics. Après des réunions avec les responsables des structures sanitaires, la Cnamgs vient de trouver une entente avec le Syndicat National  des Personnels  de Santé (SYNAPS).  Ainsi, au CHU de Libreville, où   la  dette est évaluée à 5,3 milliards, la CNAMGS s’est engagée à reverser  mensuellement à cette structure, 300 millions de fcfa, 100 millions de fcfa   au CHU d’Owendo,  où la dette est d’un milliard,  100 millions de fcfa au CHU mère-enfant, sur les 600 millions de dette.  Des engagements, qui prouvent, d’une part, que   la Cnamgs, se trouve dans une situation très critique et que ces dernières années,   la CNAMGS n’a pas fait beaucoup d’efforts en ce qui concerne, le  paiement  de sa dette auprès des hôpitaux.

Une situation difficile pour les assurés de la Cnamgs et les responsables des structures sanitaires, désignés à tort, comme étant les responsables de ce malaise dans les structures sanitaires du pays. La tête de Renaud Allogho Akoué, le Dg, de la Cnamgs est donc mise à prix.

PARTAGER