Accueil Société CHUL : pour plus de sécurité

CHUL : pour plus de sécurité

PARTAGER
L'entrée principale du CHUL/©DR

Au lendemain d’un acte inédit survenu, le weekend écoulé, au centre hospitalier universitaire de Libreville,  la direction générale de ladite structure a tenté de rassurer les usagers.

Samedi 11 mai dernier, aux alentours de 8h, une dame, déguisée en personnel de santé du Centre Hospitalier Universitaire de Libreville a fait irruption dans une salle de patient pour administrer une substance létale sur un patient, qui rendu l’âme par la suite. Une situation qui est venue mettre à nu l’insécurité qui règne au sein de cette structure sanitaire. Les Gabonais se souviennent encore qu’il y a un an, ce même centre hospitalier  universitaire de Libreville avait enregistré la disparition de deux fœtus des jumeaux, avant qu’une personne ne veuille dérober un nouveau-né.

Il faut dire que le patient sur qui le produite létal a été administré avait été admis dans cette structure sanitaire, suite à un accident vasculaire cérébrale. Face à cette situation, la direction générale, par la voix de son chef, Marie Thérèse Vane, a indiqué prendre toutes les dispositions afin que ce genre d’acte ne puisse plus avoir se produire : « nous tenons à rassurer les patients et les usagers et nous sollicitons leur compréhension sur le respect des dispositions qui seront prises pour une meilleure sécurité au sein du CHUL », a indiqué la patronne des lieux.

Si la Dr Vane s’est voulue rassurante, il n’en demeure pas moins que les cœurs des usagers, suite à cet acte odieux resteront craintifs. Ce d’autant plus que d’autres évènements de cette nature se sont produits dans le même centre et la  direction générale, dirigée à l’époque par Dr Éric Baye, s’était lui aussi défendu, en rassurant l’opinion sur la sécurité qui devait être renforcée.

Au lieu des entreprises de sécurité privées, il sera peut-être temps que les agents de force de l’ordre assurent la sécurité de ces structures sanitaires publiques.

PARTAGER