Campus universitaire : un autre visage sombre de l’UOB

Campus universitaire : un autre visage sombre de l’UOB

199
0
PARTAGER

Depuis que les occupants du campus universitaire ont été manu militari expulsés des lieux pour motif de réfection des pavillons, le visage de cet établissement universitaire est loin d^’être reluisant. Une situation qui laisse entrevoir que la rentrée académique est plus qu’hypothétique.

Jusqu’à ce jour, l’image de l’Université Omar Bongo n’a rien d’un établissement ayant bénéficié d’une réfection. Rien n’a changé. Bien au contraire. Le campus est envahi de hautes herbes. Vue de l’intérieur, le campus ressemble à une ville en ruine.

Les différents chantiers entamés ont été complètement abandonnés. Le climat est ainsi morose à l’ UOB et l’on se demande bien quel sort est réservé à ce temple du savoir quand on sait que la rentrée des classes pointe déjà à l’horizon. Une situation qui inquiète  nombre d’étudiants et les nouveaux bacheliers.

Quelques étudiants croisés dans l’enceinte de l’établissement n’ont pas caché leur inquiétude : « Vraiment, quand je regarde l’UOB en ce moment, elle n’augure rien de bon. Je suis un nouveau bachelier venu pour avoir des informations, mais je me suis rendu compte que rien n’a encore débuté ici» nous a confié Johann.

Avec le climat socio politique actuel, il est certain que reprendre normalement les cours à l’UOB relève d’un miracle.

NBO

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE