Campagne présidentielle; Le coup de gueule de Matt Seigneur Lion aux rappeurs...

Campagne présidentielle; Le coup de gueule de Matt Seigneur Lion aux rappeurs pro Ali

344
0
PARTAGER

C’est dans une vidéo qui circule sur You-tube que Matt Seigneur, qui ne fait pas dans la langue de bois, critique avec véhémence, l’attitude de certains rappeurs qui ont décidé, à l’occasion de cette campagne électorale, de soutenir Ali Bongo.

Après son compère Lord Ekomie Ndong, qui attirait l’attention de la jeunesse sur l’avenir du Gabon, au sortir u processus électoral en cours,  voilà que  Matt Seigneur, vient lui aussi de sortir de sa réserve. L’autre membre du groupe mythique de rap Movaizhaleine, n’est pas allé avec le dos de la cuillère pour dénoncer l’attitude de certains rappeurs Gabonais qui, pour d’espèces sonnantes et trébuchantes, ont décidé de chanter à la gloire du candidat du PDG. Surtout que, d’après Matt Seigneur, parmi eux, il y a des modèles et des grands frères qui a décidé d’aller à la mangeoire. «Vous êtes des grands frères. Pour beaucoup, vous êtes des modèles. Vous êtes même des idoles pour d’autres. Le rôle de l’artiste est de sculpter les âmes et les consciences du peuple entier, d’orienter donc le peuple. Le rôle que l’artiste joue à l’échelle du peuple, les grands frères le jouent à l’échelle de la famille », moralise-t-il.

Ne voulant pas généraliser sans préciser de qui il fait réellement allusion, Matt Seigneur Lion cite les noms de ces artistes, toujours prompt à prendre de l’argent du pouvoir. Parmi ceux-ci, il nomme Franck Baponga, dont il dit qu’il donne un très mauvais exemple à la jeune génération du hip-hop gabonais. De même que Ndjassy Ndjassy, l’ancien sociétaire de Siya Po’ossi X – entendre la terre à abattre –, « qui pourfendait à travers de nombreux titres de ce mythique groupe de rap plusieurs maux, aujourd’hui il a décidé de côtoyer le pouvoir en place. Vous participez à donner de la force et à asseoir un pouvoir, en réalité, qui nous opprime déjà depuis 50 ans. Un pouvoir qui manque cruellement de vision politique, un pouvoir boulimique et jouisseur, un pouvoir qui emprisonne, un pouvoir qui affame, un pouvoir qui assoiffe, un pouvoir qui fait en sorte que nous ne sommes pas nous-mêmes, un pouvoir qui n’offre qu’un désert culturel, une vision politique boiteuse, disons un manque de vision politique en gros», s’est littéralement explosé Matt Seigneur Loin.

Rappelons qu’il y a 7 ans, lors de sa prise de pouvoir, Ali Bongo avait décidé de faires des droits d’auteur, une réalité. Une promesse toujours attendu par les intéressés, qui sont au contraire réduits à la mendicité et à la prostitution artistique, telle que dénoncée par Matt Seigneur Lion.

Heureusement que certains artistes pensent à l’intérêt du Gabon d’abord, avant leur ventre qui, assurément, inspire la production d’un grand nombre. Bravo à Matt Seigneur Lion et au groupe Movaizhaleine.

Boris Biyoghe

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE