Accueil Société Bourse scolaire : A qui profite les bourses attribuées aux élèves des...

Bourse scolaire : A qui profite les bourses attribuées aux élèves des établissements scolaires ?

PARTAGER
Où vont les bourses scolaires des élèves?/©DR

Depuis deux ans, les élèves des lycées et collèges du Gabon, n’ont plus perçu leur  bourse scolaire. Et pourtant, chaque année,  le gouvernement affirme dépenser des milliards de nos francs pour les bourses scolaires. Depuis le passage du premier ministre, Julien Nkoghe Bekale,  devant les parlementaires, la question de l’utilisation de cette manne financière fait jaser.

Le budget consacré au paiement des bourses d’études a explosé ces dernières années au Gabon. Il était devenu  difficile pour les autorités  de continuer à payer les bourses de tous les apprenants, notamment ceux du secondaire, dit-on. Depuis 2017, en l’absence d’un communiqué  indiquant la suppression ou  l’annulation officielle  du décret datant de 1966, à travers lequel, l’État s’engageait à octroyer une bourse trimestrielle aux élèves ayant obtenu 10/20 de moyenne au moins. Les administrations en charge de l’attribution des bourses au Gabon, ont pris l’initiative de ne plus payer  les  bourses aux élèves.  

Depuis deux ans,  les élèves et  les chefs d’établissements  ne savent pas à quel saint se vouer, pour connaitre la destination de l’argent des bourses scolaires.  Lors du passage du premier ministre, à l’assemblée nationale, ces derniers ont été surpris d’apprendre   qu’il n’y avait pas encore  de décret ou d’ordonnance, en vue d’une suppression de la bourse scolaire. C’est également après ce passage du PM,   que les gabonais ont appris, qu’entre  2017 et 2018,  le pays  a attribué environ entre 200,3 milliards et 188,3 milliards de francs CFA pour  des  missions et programmes de l’Éducation nationale.  

Ainsi, sachant que depuis deux ans,  les élèves des lycées et collèges n’ont plus perçu leurs bourses scolaires et que cette bourse n’était pas encore supprimée, quelle a été la destination de tous ces milliards ?

PARTAGER