Accueil Société BEPC : les enseignants à la caisse

BEPC : les enseignants à la caisse

PARTAGER
©DR.

Alors que la première partie du brevet d’étude du premier cycle a été boycottée pour faute de non payement des vacations 2017, le gouvernement a finalement cédé à la pression des enseignants qui visiblement étaient prêts à boycotter tout le programme de cet examen.

Finalement, faut-il au Gabon, s’en remettre à un bras de fer pour obtenir gain de cause ? Apparemment oui. Si l’on s’en tient à la victoire hier des enseignants qui ont appelé au boycott des épreuves du BEPC, dont la première partie a été boycottée. Une situation du moins malheureuse et qui ne grandit pas les autorités du pays, puisqu’il s’agit bien de l’avenir de ceux qui sont sensés être aux commandes de ce pays. 

Depuis le 2 mai, c’est au moins 10958 enseignants qui sont passés à la caisse. Quand plus de 8000 ont été virés directement dans leurs comptes bancaires. Et 127 paiements à la carte du trésor public.  Une épine de moins pour le gouvernement.

Mais ce n’est pas tout, puisqu’une bonne brochette dd’enseignants réclament également le payement des vacations pour le compte du Baccalauréat 2017. 

 

PARTAGER