Accueil Société Bâtiment et travaux publics: Fausses informations et diffamation gratuite sur la...

Bâtiment et travaux publics: Fausses informations et diffamation gratuite sur la CITP

PARTAGER
Seydou Kane, patron de CITP/ ©DR

 Le site d’information I24Gabon, a dans sa rubrique Société  publié un article, signé par Patrick Montalier. Intitulé  « Construction de la route Angondjé château – Cambuse: quand le consortium de Seydou Kane fait des travaux approximatifs », cet article, accuse le CITP, société adjudicataire et propriété de Seydou Kane, (…), d’avoir construit grâce au financement d’un généreux bienfaiteur, la route « Angondjé château-Angondjé cambuse » qui se serait considérablement affaissée dès les premières pluies. Le confrère note, la présence de  plusieurs nids-de-poule avant même la livraison du chantier. Une situation, selon le rédacteur de cet article qui a emmené  les riverains à s’interroger sur l’expertise de ce  Consortium. Mieux, à s’interroger sur la capacité du CITP de mener à bien les nombreux marchés publics qui lui ont été récemment attribués.

A en croire les informations recueillies par notre rédaction, et pour rafraichir la mémoire de notre confrère, Patrick Montalier, journaliste au site suscité, il a été révélé que, le Consortium, a toujours bien exécuté les différents projets qui lui ont été confiés par l’Etat. A l’exemple, de « la construction du Gymnase du Prytanée militaire, situé dans le quatrième arrondissement de la Commune de Libreville, qui accueille des compétitions tant nationales qu’internationales ».

La construction de la route enrobée située derrière le Lycée de Sibang dans le (6ème) sixième arrondissement de la Commune de Libreville. Fermée depuis plusieurs mois, cette route a été  récemment livrée. Ouverte à la circulation, « elle permet, notamment aux populations environnantes de jouir de beaucoup plus de flexibilité dans les différents déplacements, tout en décongestionnant la circulation sur la nationale 1, en offrant aussi aux automobilistes plusieurs voies de contournement ». 

Ce n’est pas tout, on note également, la construction du Lycée technique de Bikélé, situé dans le troisième (3ème) arrondissement de la Commune de Ntoum, qui ne souffre d’aucun défaut ou d’anomalie quelconque. « Il a été mis en service dès cette rentrée scolaire 2019-2020, augmentant ainsi la capacité d’accueil et les offres de formation  pour le ministère de l’éducation nationale », explique une source, proche de ce dossier.

Le Consortium International de Travaux Publics (CITP), a à son arc plusieurs projets, en partenariats avec d’autres entreprises, dont Entraco, Sobea, Sogea, Colas pour ne citer que celles-là. « Ces dernières ont toujours été satisfaites des prestations du Consortium», indique un ingénieur de l’une des entreprises citées.  S’agissant de son partenariat avec le Gabon, il n’y a eu à ce jour « aucun mécontentement de la part de l’Etat gabonais, particulièrement dans le secteur des BTP. Donc, affirmer que le CITP fait un «véritable travail d’amateur !», parait au regard de ce qui précède, beaucoup plus, comme un procès en sorcellerie », indique un usager, au fait des réalisations du CITP.

En conclusion, notre confrère devrait ne pas dépasser ses limites en faisant dans la diffamation gratuite, en affirmant des choses dont il n’est pas au fait et surtout dont il n’a pas la totale maitrise des tenants et des aboutissements. Il est donc important de rester professionnel jusqu’au bout, allant à la source pour vérifier des informations afin de mieux servir ses lecteurs.

JB

PARTAGER