Accueil Société Barreau du Gabon : le conseil d’Etat annule l’élection de Me Lubin...

Barreau du Gabon : le conseil d’Etat annule l’élection de Me Lubin Ntoutoume

PARTAGER
DR.

C’est donc suite  au recours introduit par l’ancien président du barreau du Gabon, Maitre Jean Pierre Akumbu M’Olouna et Maitre Gilbert Eranga que le Conseil d’Etat a annulé hier l’élection de Me Lubin Martial Ntoutoume comme président du Barreau du Gabon. Un autre scandale de plus.

L’opinion avait salué l’élection de Me Lubin Ntoutoume, le 31 mars dernier,  à la présidence du barreau du Gabon. Une maison, faut-il le rappeler, qui subissait les dérives d’un autre genre, parce que présidée par des personnages dont le seul but était de nuire à certains, voilà qu’à moins de trois de son installation au fauteuil de président, l’élection de Lutin Ntoutoume, a été simplement et sans aucune autre forme de procès, annulée par le conseil d’Etat. C’est donc suite aux recours introduits par ses collègues Jean Pierre Akumbu et Gilbert Eranga.

En réaction à cette annulation, Me Lubin Ntoutoume, tout en confirmant cette annulation, a qualifié l’acte de scandaleux, ce d’autant plus qu’il n’a pas été auditionné par le service du conseil d’Etat.. «On fera un recours pour démontrer que le Conseil d’Etat n’a pas statué en droit. On a des éléments à ce sujet», a expliqué Me Ntoutoume à nos confrères de Gabonreview. Et d’ajouter sur la qualité des électeurs qui semble être les raisons de cette annulation «Je ne sais pas comment on va parler de la qualité des électeurs. Le résultat du scrutin, comme tout le monde le sait, était connu et il n’a jamais été l’objet d’une quelconque contestation. Je rappelle que l’écart de voix entre le candidat et moi était de 15». «Également que la liste électorale sur la base de laquelle l’élection était organisée a été faite par Me Akumbu lui-même et non par» lui. «C’est une liste électorale qu’on a découverte le jour de l’Assemblée générale. Comme on dit chez nous, nul ne peut se prévaloir de sa propre turpitude».

Pour ce qui est du recours, Me Lubin Ntoutoume indique  «ils n’ont jamais, eux-mêmes, parlé de la liste électorale. Ils ont parlé de l’élection de certains membres du Conseil de l’ordre qui, pour eux, ne seraient pas à jour de leurs cotisations. Notamment Me Oyane Ondo Paulette, Me Obame Ondo Jean-Marie, Me Roger …».

Pour l’heure, suite à cette annulation, c’est Me Norbert Issialh qui assure l’intérim.

PARTAGER