Attaques contre les médias Bilie By Nzé ; un ministre de...

Attaques contre les médias Bilie By Nzé ; un ministre de la Communication partial

114
0
PARTAGER
Alain Claude Billie- Bie Nze, ministre de la communication

Le ministre de la Communication d’Ali Bongo, l’incompétent Alain Claude Bilie By Nzé, vient de montrer qu’il est le ministre d’une certaine presse, celle proche du pouvoir en place. Le perroquet du gouvernement vient de s’offusquer du silence dont fait montre Reporter sans Frontière sur les attaques perpétrées contre l’Union et Gabon Télévision. Quid donc de RTN et TV+.

 Ali Bongo, le président contesté sait-il seulement que chaque sortie de son  ministre de la commuunication est pour l’assombrir de la pire de manière ? Certaines langues proches du pouvoir laissent entendre que le locataire du bord de mer par accident, le sait et commence en avoir mare de lui et de ses sorties.

La bêtise que vient de faire ce perroquet du gouvernement de l’émergence est d’avoir donné quelques leçons à Reporter Sans Frontière et bien d’autres organisations qui luttent pour la liberté de la presse et des média dans le monde, et qui sont, selon lui, sont restés jusqu’à ce jour silencieux sur les attaques pérpétrées contre les médias que sont l’Union et le Gabon Télévision. « Ce que je déplore ce que le siège de l’Union a été attaqué. L’union est un quotidien national. Zéro réaction de reporter sans frontière », a-t-il laissé entendre. C’était à l’occasion d’une conférence de presse conjoitement animée par un trois ministres d’Ali Bongo.

En clair, pour le ministre de la Communication, ce qui préoccupe le pouvoir d’Ali Bongo est le sort de médias d’Etat. Normal, pourrait-on être tenté de le dire. Ce d’autant plus que ces médias sont instrumentalisés par le pouvoir,  pour chanter à longueur de journées ses louanges et pour détruire les opposants.

Quid donc des autres médias ? Est-il besoin de rappeler au très incompétent Alain Claude Bilie By Nzé que RTN et TV+ ont connu, également des attaques postélectorales. Et que ces attaques ont été opérées par un commando de la mort d’Ali Bongo. Le cas de la Rédio Télévision Nazareth est plus que préoccupant, pratiquement le même sort que l’Union. En principe et en tant que ministre de la Communication, Alain Claude Bilie Nzé aurait dû effectuer des visites dans ces médias, pour non seulement se rendre compte des dégâts, mais également rassurer leurs personnels. Mais non, le perroquet n’a fait qu’envenimer la situation, au point même de considérer que ce qui arrive à ces médias serait des représailles suite aux attaques de l’Union et de Gabon Télévision.

Toujours dans sa bêtise caractérisée, sur sa page twitter, le même Alain Claude Billie By Nzé a commenté  le sort reservé à Jean Raoul Mbandiga au quartier de général de Jean Ping, où les popualtions qui en ont mare de Gabon Télévision, ont tout simplement demandé qu’il soit mis dehors. En fait, ce n’est pas le confrère qui était mis en cause, mais le média auquel il appartient, donc Gabon Télévision, Personne n’ignore que jean Raoul Mbadinga  a toujours exercé sa profession en toute liberté, au point qu’il fait parti de la liste des maltraités de son employeur. Il est donc loin d’être un griot comme le sont d’autres confrères des médias d’Etat

Boris Biyoghe   

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE