Après le séminaire des professionnels des medias et forces de sécurité: ...

Après le séminaire des professionnels des medias et forces de sécurité: Les impétrants de l’Estuaire attendent impatiemment leur sésame

73
0
PARTAGER

Si les professionnels des médias et forces de sécurité formés à Port-Gentil, Oyem et Franceville ont reçu leurs parchemins au terme d’un récent séminaire organisé par le ministère de la Communication, en collaboration avec des organismes internationaux au mois de juin dernier, ceux formés à Libreville voudraient également rentrer en possession de leurs attestations de participation.

Du 6 au 10 juin dernier, s’est tenue à Libreville la première étape d’une série de séminaires de formation des professionnels de la communication et des agents de forces de sécurité et de défense, axé sur « l’appui au processus électoral par le renforcement de la liberté d’expression et la sécurité des journalistes ». Un séminaire organisé par le ministère de la Communication, avec le concours des organismes internationaux : l’OIF, l’UNITAR, l’UNESCO et la CEEAC. Placé sous le thème «  Quand les médias créent la paix », ce séminaire avait objectif principal d’outiller les professionnels des médias et les  agents des forces de sécurité et de défense sur des règles d’éthique et déontologique pendant et après la période électorale, en vue de maintenir la paix sociale.

Au terme du séminaire qui a duré un mois, si les séminaristes formés à l’intérieur du pays, notamment à Port-Gentil, Franceville et Oyem ont reçu leurs parchemins, ceux formés à Libreville ne comprennent pas pourquoi ils n’ont pas eu droit à ces diplômes de participation. Pourtant parfois importants, pour la carrière de chacun.

Ils continuent cependant à garder espoir que ces parchemins leur seront octroyés.

Tar’Engongha

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE