Accueil Société Après le déguerpissement des commerçants de l’ancienne gare routière: Place ...

Après le déguerpissement des commerçants de l’ancienne gare routière: Place au racket des policiers

PARTAGER
DR.

Trois jours après le déguerpissement des commerçants de l’ancienne gare routière, par les forces de l’ordre, certains policiers véreux affectés sur ces lieux seraient en train d’organiser une grande mafia.

Depuis quelques jours, il est devenu  difficile pour les commerçants de l’ancienne gare routière d’exposer leurs marchandises, aux alentours  de l’échangeur de  l’ancienne gare routière et aux abords de la route.  Les policiers et certains agents de la Mairie de Libreville,  habitués au racket seraient en train  d’exiger  des billets de banques aux  commerçants pour pouvoir exposer  de façon illicite leurs marchandises. Les commerçants qui, jusqu’alors continuent de contester cette décision des autorités, affirment être obligés d’accepter les manigances des policiers et de certains agents municipaux.

Une situation difficile, qui, bien que salutaire dans la mesure où, le déguerpissement des commerçants de ces lieux, où s’organisaient ces dernières  années, le vol et  le braquage, vient soulager un tant soit peu, les populations gabonaises qui empruntent cette route.

«  Nous voulons juste vendre, nous avons perdu nos marchandises, lors du déguerpissement, nous voulons qu’on nous montre un lieu. Nous sommes des pères et mères de famille, comment allons-nous vivre, pendant ce début de rentrée scolaire » a indiqué un commerçant

Les autorités n’ayant pas encore fait de communiqué pour situer les commerçants, leur réaction est toujours très attendue.

PARTAGER