Approvisionnement en eau et en électricité à Tchibanga: Le pouvoir émergent...

Approvisionnement en eau et en électricité à Tchibanga: Le pouvoir émergent sous pression

132
0
PARTAGER

Les populations de la ville de Tchibanga ne décolèrent pas de subir presque quotidiennement des délestages en eau et électricité elles exigent au gouvernement de régler de problème dans de meilleurs délais.

A l’instar d’autres localités du Gabon, la ville de Tchibanga, chef-lieu de la province de la Nyanga, connait des problèmes d’approvisionnement en eau potable et en électricité. Pour ce qui est de l’électricité, les populations se plaignent de ce qu’elles n’en disposent que d’à peine 5 à 6 heures pour une journée de 24h. Cependant qu’elles croupissent dans le noir le reste du temps. « Marcher de nuit dans les rues de Tchibanga, est comme sillonner dans les ténèbres », commente-t-on sur place.

Pour ne plus continuer à vivre pareille situation, les habitants de cette ville de ont dernièrement manifesté leur ras-le-bol, en érigeant des barricades à l’entrée de la ville et sur l’axe Tchibanga-Mayumba. Une manifestation qui semble avoir donné des fruits. Car des autorités locales, à la tête desquelles se trouvait le maire de la localité, Térence Batsantsa, se sont rendues à Libreville, pour rencontrer les responsables à même de décanter la situation.

Dans la foulée, ces émissaires ont eu des séances de travail avec les directeurs et chefs de services concernés. Même si les contenu de ces échanges n’a pas été dévoilé, l’on reste confiant à Tchibanga que les délestages que l’on y subit ne seront bientôt qu’un souvenir. Parce que, assure-t-on sur place, si tel n’était pas le cas dans un délai raisonnable, le gouvernement ne devrait pas s’étonner  de la nature des actions qui seront menées sur le terrain pour le contraindre à réagir.

Et comme il ne faut jamais négliger des propos tenus avec tant de sérénité, les émergents devraient réfléchir plus d’une fois, avant de minimiser l’ampleur de la situation.

Tar’Engongha

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE