Accueil Société Affaire Marie-Sylvie Hervo Akendengué: Edgard Mboumbou Miyakou et son cabinet...

Affaire Marie-Sylvie Hervo Akendengué: Edgard Mboumbou Miyakou et son cabinet à la manœuvre?

PARTAGER
Marie Sylvie Hervo Akendengué/DR.

Le  problème qui  oppose  Marie-Sylvie Hervo Akendengue à certains responsables  du ministère de la justice, au sujet de son bon de caisse,  vient de prendre une autre tournure. Il semblerait que le ministre de la justice et ses collaborateurs auraient donné l’ordre au directeur général de la Fonction Publique de confisquer le bon de cette dernière.

Edgard Anicet Mboumbou Miyakou, ministre de la justice, Ndzemba Pascal,  ancien secrétaire général du ministère de la justice, aujourd’hui  actuel conseiller au cabinet du ministre et M.Nzamba, directeur général des affaires administratives, sont soupçonnés d’être à l’origine de la confiscation du bon de caisse de  Marie Sylvie Hervo Akendengué au ministère de la Fonction Publique.

En effet, n’ayant plus accès au ministère de la justice après les évènements du 16 juillet 2018, qui ont entrainé l’arrestation de son garde du corps, Marie-Sylvie Hervo Akendengué, s’est, depuis le lundi dernier  rapprochée de la direction générale de la Fonction Publique, pour rentrer en possession de son bon de caisse, vu que ses responsables administratifs refuseraient  de lui remettre les pièces justificatives exigées par le ministère du budget et celui de la Fonction Publique pour  une remise du  bon de caisse.  A la Fonction Publique le lundi dernier, cette dernière dit avoir  rencontrer  la secrétaire du directeur général de la fonction publique, qui l’a conduit auprès du superviseur du site de la fonction publique, un certain Bamba Hyacinthe.  Ce dernier, après consultation, va indiquer à Marie-Sylvie Hervo Akendengué, que son bon de caisse se trouve dans la chemise des bons de caisse du conseil d’Etat.  

 Le superviseur  Hyacinthe Bamba, ne comprenant pas ce qui se passait, va demander à Marie Sylvie Hervo akendengué, de patienter et qu’il n’y avait pas de raison qu’elle ne récupère pas son bon de caisse. Le superviseur va de se fait joindre le directeur général de la Fonction Publique au téléphone, pour exposer les faits. Dès la fin de la conversation avec le directeur général de la Fonction Publique, le discours du superviseur aurait semble-t-il changé, affirme Hervo Akendengué. « Il m’a demandé de patienter pour qu’il y  ait une confrontation des faits avec ses collègues du ministère de la justice et qu’il fallait repasser ce vendredi 27 juillet 2018 »,  « et  que lors  des réunions qu’ils tiennent tous les soirs avec les  responsables des ressources humaines, ce problème sera traité ». En attendant, il fallait que je m’inscrive sur  la liste des réclamations.   Une procédure considérée comme non conforme , dans la mesure, où ma situation ne relèverait pas d’une réclamation de  bon de caisse, mais plutôt d’un litige qui trouve son origine dans le refus de son administration de lui remettre les documents et pièces qui lui permettent de rentrer en possession de son bon de caisse ».

Une chose est donc  sûre, le directeur général de la Fonction Publique étant désormais informé du litige qui oppose ces dernières semaines, Marie-Sylvie Hervo Akendengué aux collaborateurs du ministre de la justice,  il est clair,  qu’il va être difficile pour elle de rentrer en possession de son bon de caisse.

Affaire à suivre !

PARTAGER