Accueil Portrait Portrait du Mois: Alexa kongo une parfaite actrice de cinéma et irréprochable...

Portrait du Mois: Alexa kongo une parfaite actrice de cinéma et irréprochable attachée d’administration

PARTAGER
Alexia Kongo dans son bureau à la DG des Transport terrestre/©DR

Le 24 mai 1980, à Libreville, naissait Alexa Kongo, une enfant pleine de vie qui, après ses études primaires et élémentaires, s’est retrouvée au lycée technique Omar Bongo avant de passer deux années à l’université Omar Bongo où, par après, elle regagnera l’EPCA. Elle en sortira nantie d’un diplôme d’Attachée d’administration.

Avec ce parchemin, la dynamique Alexa Kongo décrochera le poste de  Chargée d’études du Directeur Général des Transports terrestres, en mai 2007. Poste qu’elle occupe jusqu’à présent. Son caractère extraverti l’amènera peu à peu à faire ses premiers pas dans la comédie, entre 1994 et 1995. Elle sera d’ailleurs membre du groupe « rire à gogo » composé des irréductibles Dibakou, Defundzu, Palazo, Fotoko et Sophie, encadrés par Michel Pekhoin, François Ngowé et le défunt Lanzo.

C’est à la période 2004-2011 qu’Alexa Kongo entrera de pleins pieds dans le monde du cinéma, à travers la célèbre série télévisée  « Kongossa » de Melchy Obiang. Depuis ce temps, les contrats n’ont cessés de tomber.  Celle que  ses fans appellent

Avec son prix obtenu en Côte d’Ivoire/

« Vera (maman-Nganga), Vera (la Reine) ». La liste n’est pas exhaustive. L’actrice accepte tous ces noms portés dans ses films aussi bien que dans sa vie réelle. Alexa Kongo « je ne vis pas du cinéma, mais je ne m’en passe d’en faire une  véritable passion », indique notre invité du mois.

Ses distinctions.

En 2013 à Abidjan, elle obtint le prix de la meilleure interprétation féminine, à la faveur d’un festival international de cinéma. Plus  récemment, en 2018,  elle a eu le prix culturel de la femme de l’année, au Gabon, à l’initiative du mouvement Leadership féminin.

 Malgré toute cette reconnaissance, Alexa se garde de hausser les épaules. Mère, actrice de cinéma et Agent de l’Etat, cette native de Lébamba (Ngounié) est plutôt calme et sérieuse dans son foyer. « D’ailleurs, mon conjoint est mon premier fan. Du coup, il apprécie ma carrière cinématographique, mais au travail, Alexa sait entretenir une ambiance conviviale avec ses collègues »,  rassure-t-elle. Son plat préféré: le poisson salé aux légumes. Ses idoles en cinéma : l’Ivoirienne, Adrienne. K et la Gabonaise, Loraine Moutsinga.

Ses projets, accrochez-vous bien, sont loin du cinéma. Elle souhaite devenir une Évangéliste pour prêcher la parole de Dieu, même si présentement, elle est en plein tournage et avoue aussi être tentée par le monde de la politique. « J‘y pense, pourquoi pas, à Lebamba ou à Angondjé, où je vis », a-t-elle laissé entendre.

Mère d’une fillette, Alexa n’est plus un cœur à prendre, mais continuera toujours à porter haut le cinéma gabonais et africain.

J-B.

PARTAGER