Accueil Politique Vie des partis : longtemps malmené par l’Ajev, le RV et le SDG,...

Vie des partis : longtemps malmené par l’Ajev, le RV et le SDG, le PDG semble reprendre le terrain

PARTAGER
Le secrétaire général du PDG a repris la main/©DR

Pendant près de deux ans durant, du moins au temps de gloire de l’association de jeunes volontaires et émergents et ses partis satellites tels que le RV et le SDG, le PDG était quasiment mis à l’écart durant ce temps. D’ailleurs, plusieurs de ses militants avaient claqué  la porte pour adhérer dans ces partis. Mais depuis leurs différentes chutes, le parti de Louis semble reprendre peu à peu le terrain.

Durant deux ans, plus un jour ne passait sans que l’association des jeunes volontaires émergents, créée par l’ex directeur de cabinet d’Ali Bongo, Brice  Laccruche Alihanga, n’effectue des activités ici il et là, tant à Libreville qu’à l’intérieur du pays. Même chose pour le RV et le SDG, deux partis proches de l’Ajev, le premier présidé par Tony Ondo Mba, le second par Juste Louango. Les deux formations politiques ont également investi le terrain politique national, en installant des représentations. D’ailleurs, leur montée en puissance  avait  provoqué au sein du PDG des démissions en cascade.  L’acte le plus flagrant, s’est réalisé  au stade de Nzeng Ayong, à l’occasion de la fin de la tournée de l’ex DC. En présence d’Ali Bongo, le stade était inondé aux couleurs du RV et  du SDG. Pendant ce temps, le PDG à l’écart.

Mais le parti de Louis semble reprendre peu à peu le terrain, du moins depuis que l’Ajev et ses partis satellites ont connu une descente aux enfers. Son secrétaire Général, Eric Dodo Bouguendza, vient de l’indiquer au cours d’une interview qu’il a accordée à la presse.  Désormais libre de ses mouvements, le SG a évincé de leurs fonctions tous les prisonniers de l’Ajev, qui ont occupé des hautes fonctions au sein de l’appareil du parti.

Sur le terrain par exemple, plus un weekend ne passe sans une activité du parti. Cas de la province de l’Estuaire, où le secrétariat provincial ne cesse de multiplier les sorties, parfois de manière inopinée. Même chose à l’intérieur du pays, où l’ex parti unique investi le terrain. Or, il y deux ans, les activités estampillées PDG étaient devenues rares, du moins durant le temps  de gloire de l’Ajev, le RV  et SDG.

Reste maintenant à savoir, combien de temps cela va durer. Jusque-là, Nourredin Valentin Bongo et Théophile Ogandaga, n’ont pas encore annoncé leurs couleurs au sein du parti. Dit-on que leur fonctionnement n’est pas loin de celui des célèbres prisonniers.

PARTAGER