Une tournée républicaine à 5 milliards de F CFA Isozé Ngondet et...

Une tournée républicaine à 5 milliards de F CFA Isozé Ngondet et cie ont voulu arnaquer leur chef

1401
0
PARTAGER
DR.

Le Premier ministre, Emmanuel Issozé Ngondet, et son premier cercle d’’’émergents’’ ont une fois de plus administré la preuve qu’ils ne sont pas aux affaires pour faire avancer le Gabon, mais pour s’en mettre plein les poches. Au détriment de leur patron, Ali Bongo, et du contribuable gabonais qui tire le diable par la queue depuis 2013.

En effet, face à l’isolement dont leur patron est l’objet de la part de la communauté internationale et à la chute vertigineuse de son image à l’intérieur de son pays, depuis le putsch militaro-électoral du 31 août 2016, la bande à Issozé Ngondet n’a pas trouvé mieux, pour réparer l’image en lambeaux de leur chef et lui permettre de reprendre la main, que de lui proposer de faire une tournée républicaine à travers les dix côtés du «Décagone».

Ils ont oublié sans doute qu’à beau avoir été un «élève très moyen», Ali Bongo ne manque pas de flair dans certaine situations. Il a compris que ces thuriféraires l’envoyaient aux charbons  face à un peuple furax. Il a donc décliné cette offre caustique, d’autant plus que la facture que lui exhibaient les concepteurs du projet toisait les 5 milliards de F CFA. De la folie au regard du marasme économico-financier que traverse le Gabon depuis quatre ans déjà.

Ce projet de tournée républicaine ayant lamentablement échoué, les «émergents» l’ont substitué par l’organisation à Libreville, du 10 au 17 août 2017, jour anniversaire de l’indépendance du Gabon, des manifestations culturelles réunissant les Neuf provinces du pays. Ali Bongo lui-même devait  donner le coup d’envoi de cette fête. On imagine bien que là aussi il y a une facture à payer et de l’argent public à grignoter par le comité organisateur. Ainsi va le Gabon: toutes les occasions sont bonnes pour les «gens d’en-haut» afin d’appauvrir davantage le peuple tandis qu’ils s’enrichissent à une vitesse supersonique. Le peuple regarde, le cœur serré, la main sur la joue.

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE