Accueil Politique Teodore Obiang Nguema au Gabon : le FCFA et l’état de santé d’Ali...

Teodore Obiang Nguema au Gabon : le FCFA et l’état de santé d’Ali Bongo au menu des échanges avec la presse

PARTAGER
Poignée de mains entre les deux hommes/@Communication présidentielle

En visite au Gabon le 12 juillet, soit un mois après sa présence à Libreville dans le cadre de la célébration des 10 ans d’anniversaire décès d’Omar Bongo, Teodore Obiang Nguema Mbasogo a discuté avec son homologue gabonais Ali Bongo Ondimba de la situation du FCFA, sujet difficile dont-il estime qu’il faut pourtant parler avec la France.

Alors que d’ici 2020, les pays de l’Afrique de l’Ouest souhaitent mettre en application la nouvelle monnaie (Eco), les pays d’Afrique centrale semblent n’avoir pas encore d’issue quant à la situation du Franc Cfa. Ce sujet important, a constitué le menu du séjour de Teodore Obiang Nguema Mbasogo le 12 juillet à Libreville,  avec son homologue gabonais Ali Bongo Ondimba. Le président de la République de Guinée Equatoriale a estimé bien qu’étant un sujet difficile, il faut bien en discuter avec la France.

«Il y a des problèmes pour lesquels des décisions sont difficiles à prendre. C’est le cas de notre monnaie, a-t-il déclaré. Nous avons appris que l’Afrique de l’Ouest va peut-être changer sa monnaie, mais ici en Afrique centrale, on a déjà échangé nos points de vue [sur le sujet]. Mon point de vue est que nous devons négocier préalablement avec la France pour lui présenter certaines difficultés que nous rencontrons en relation avec la couverture qu’elle fait de notre monnaie, plutôt que de se lancer dans un processus de changement de cette monnaie. D’autant plus qu’il ne s’agit pas seulement du changement du nom de la monnaie, mais de la nécessité d’avoir une monnaie forte, qui peut rivaliser avec les autres économies.». A-t-il déclaré lors de son échange avec la presse au palais présidentiel de Libreville le 12 juillet.

Sur un autre tout plan, il  a profité de cette occasion pour dire tout le bien qu’il pense de l’évolution de la santé d’Ali Bongo.

. Je crois que pour les Gabon et pour ses amis, c’est un grand succès après ce qu’il a subi. Nous avons le devoir de le renforcer et de saluer le fait qu’il ait repris ses fonctions en tant que dirigeant du Gabon», a-t-il  confié.

Notons que depuis le retour définitif d’Ali Bongo au Gabon, il est le quatrième président d’Afrique centrale à rendre visite à son homologue gabonais.

PARTAGER