Accueil Politique Sommet de la CEEAC à Libreville : des nouveaux outils juridiques

Sommet de la CEEAC à Libreville : des nouveaux outils juridiques

PARTAGER
Photo de famille à l'issue des travaux/©DR

Libreville, la capitale gabonaise a été durant quelques jours les 17 et 18 décembre l’hôte de la 9è session extraordinaires de la conférence des chefs d’Etat et de gouvernements de commission économique des états l’Afrique Centrale. Ayant  pour thème : la réforme institutionnelle, la CEEAC, s’est vue dotée durant ces deux jours des nouveaux outils juridiques, comme recommandés lors de la 15 session ordinaire tenue à Ndjamena au Tchad ayant vu Ali Bongo, le chef de l’Etat Gabonais accédé aux prestigieuses fonctions de président de cette organisation sous régionale.

La réforme intentionnelle, thème de la 9è session extraordinaire a été durant deux jours, les 17 et 18 décembre au centre des débat, d’abord entre les ministres, puis entre les chefs d’Etat et autres représentants venus prendre part à cette rencontre au palais présidentiel de Libreville. Et comme il fallait s’y attendre, la réforme institutionnelle qui a donné naissance aux nouveaux  outils juridiques a donc été actée. Il faut dire que cette volonté de reformer les textes de la CEEAC avait été exprimée lors de la 15è session ordinaire de cette organisation tenue à Ndjamena au Tchad, rencontre au cours de laquelle, Ali Bongo avait été porté à la tête de l’organisation.

Nouveaux outils juridiques :

« La révision instituant le cadre de la CEEAC, le protocole révisé relatif au conseil de paix et de sécurité de l’Afrique centrale, le règlement financier révisé et le cadre organique ». C’est dans cette lancée que les différents chefs d’Etat présents aux assises de Libreville, ont pris l’engagement de ratifier le traité révisé dans six mois.

Mission a donc été donnée au conseil des ministres des états membres et au secrétaire général de la CEEAC d’accélérer l’application des recommandations de Libreville.

Autre recommandation, le maintien des personnels à mandat en service au secrétariat  général de la CEEAC, avec pour mission la continuité des services jusqu’à la mise en place de la commission.

Libreville accueil la 17è session ordinaire  de la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement qui se tiendra au premier trimestre de 2020.

Lucka Martial

PARTAGER