Accueil Politique RHM : Michel Menga suspendu, mais pas exclu

RHM : Michel Menga suspendu, mais pas exclu

PARTAGER
Le porte parole de RHM/crédit photo:gabonreview.

Samedi dernier, le Rassemblement Héritage et Modernité que préside Hugues Alexandre Barro Chambrier, a suspendu Michel Menga m’Essone, de son poste de secrétaire général de cette formation politique. Cette suspension intervient, alors que le concerné a été nommé au poste de ministre d’Etat, ministre de l’Habitat dans le gouvernement Isoze Ngondet 3.

C’est en fait pour ne pas aller contre les principes du Rassemblement Héritage et Modernité, qui refuse de prendre part à un gouvernement nommé par Ali Bongo, le président de la République Chef de l’Etat, que cette formation politique encrée dans l’opposition dite radicale, a préféré suspendre son secrétaire général Michel Menga M’Essone. Faut-il le rappeler, l’enfant terrible de Cocobeach dans le département de la Noya (province de l’Estuaire), a été bombardé au poste de ministre d’Etat, ministre de l’Habitat dans l’équipe Isoze Ngondet 3.

C’est donc au cours d’une déclaration lue samedi dernier au siège de RHM que son porte parole, Faustin Bilie Bi Essone, a rendu publique cette décision. Pour le RHM, cette nomination est proprement de nature à créer la confusion dans les rangs de l’opposition.

Pour ce parti, c’est à titre personnel que Michel Menga M’Essone fait son entrée au gouvernement. Sa décision n’engage pas le RHM. Indique Faustin Bilie Bi Essone.

C’est donc en application de l’article 132 des statuts du RHM que Michel Menga M’Essone, a été suspendu de ses fonctions de secrétaire général de cette formation politique.

Il n’est donc pas exclu, mais suspendu. D’ailleurs, juste après cette déclaration, le concerné était bel et bien là. Mais n’a pas voulu faire de commentaires.

Les jours à venir, nous dirons certainement davantage sur l’avenir de Michel Menga dans le RHM.

PARTAGER