Accueil Politique Prison Centrale : Un lieutenant rendrait « infernal l’isolement » de Ballack Obame

Prison Centrale : Un lieutenant rendrait « infernal l’isolement » de Ballack Obame

PARTAGER
La prison centrale de Libreville/©DR.

Incarcéré à la prison centrale de Libreville depuis plus d’un an, le séjour de Ballack Obame, dont la liberté provisoire demandée par son conseil a été refusée en janvier dernier, est plutôt infernal. A cet effet, le Mouvement des jeunes de l’Union Nationale, dont-il est le numéro 2, vient d’envoyer une correspondance de mise en garde au ministre de la Justice garde des Sceaux. « C’est un lieutenant nouvellement affecté au service de la détention annexe 1 et 2 de la prison centrale »  qui serait à l’origine.

En détention préventive depuis plus d’un an pour « complicité, atteinte à la sureté de l’Etat », Ballack Obame en salle d’isolement et interdit de visites de ses proches et subirait de sévices corporels. C’est en tout cas, ce que croit savoir le Mouvement  des jeunes de l’Union Nationale, qui dit détenir ces informations des agents de la sécurité pénitentiaire. Dans une correspondance adressée au ministre de la Justice, garde des Sceaux, Firmin Ollo Obiang, auteur de cette correspondance,  indique que « depuis le dimanche 9 février 2020, nous avons été désagréablement surpris  d’apprendre, de la part des agents de la sécurité pénitentiaire,  que Ballack Obame est à nouveau en isolement carcéral et privé de toute visites jusqu’à nouvel ordre (…). Cette décision, aux dires de ces agents, c’est un certain lieutenant appelé Mbassoura Hugues, nouvellement  affecté au service détention (annexe 1et 2) de la prison centrale de Libreville qui serait la cause de ces nouvelles dispositions».

Ainsi, le lieutenant Mbassoura Hugues  rendrait « l’isolement » de Ballack Obame « infernal », en lui faisant « subir des tortures psychologique ». Non sans proférer des  menaces à son endroit  « je sais que depuis l’université, toi et tes frères avaient l’intention de renverser le pouvoir des Bongo (…) je ne  vous laisserai pas faire. Je vais te jeter en cellule. Si  tu continues tu vas le regretter toute ta vie et je suis même  capable de te briser des  membres avec mon revolver ». « De toute de façon, je suis du  Haut Ogooué, rien ne m’arrivera », indique le MJUN dans la correspondance.

Craignant pour la sécurité de leur camarade qui, selon eux, serait dans une « psychose permanente » et «  terrifié », car ne sachant pas quand le lieutenant Mbassoura « mettra en exécution ses menaces », le Mouvement des jeune de l’UN a mis en garde la ministre de la Justice au cas où, quelque « chose» arriverait à Ballack Obame et tiendrait pour  « unique responsable« , le lieutenant Hugues Mbassoura, ce d’autant plus que, affirme le MJUN, Ballack Obame a été  admis « violemment » en prison « en bonne santé », il se « réserve de porter plainte devant le Doyen des juges d’Instruction  avec constitution de la partie civile ».

PARTAGER