Présentation de la ministre Estelle Ondo aux populations d’Oyem « Je suis...

Présentation de la ministre Estelle Ondo aux populations d’Oyem « Je suis et je reste membre de l’Union Nationale, personne ne peut m’exclure ».

198
0
PARTAGER

En  tournée de trois jours dans sa ville natale, Oyem, chef lieu de la province du Woleu Ntem, la ministre de l’Economie Forestière, Estelle Ondo, est allée rencontrer les siens, non seulement pour éclairer la lanterne des populations oyémoises sur sa démarche politique, mais aussi pour demander à ces dernières d’adhérer massivement à l’idée du dialogue national prôné par le président Ali Bongo Ondimba.

Il faut dire que cette visite de trois jours, est la suite logique de sa rencontre à la chambre de commerce de Libreville, il y a un mois, avec  la diaspora oyémoise de la capitale gabonaise.

Elle a saisi ainsi cette occasion pour éclairer les populations sur sa démarche politique. Elle qui est vouée aux gémonies depuis son entrée au gouvernement dirigé par Franck Emmanuel Issoze Ngondet. Cette tournée d’Oyem arrivait donc à point nommé pour la hiérarque de l’UN. Surtout que ses adversaires politiques originaires du même terroir ont décidé d’entreprendre, à son égard, une campagne de dénigrement qui ne dit pas on nom, allant même jusqu’à prédire que Estelle Ondo devait regagner Libreville sur la pointe des pieds.

Les rencontres avec les populations ont eu un écho favorable, au regard de l’engouement durant les derniers 72h passées à Oyem. Bibasse, village situé non loin de la commune d’Oyem, a  marqué le point de départ des manifestations, avec l’accueil réservé à la ministre par les autorités politiques et administratives. Etape suivie de la rencontre, à la place des fêtes d’Oyem, où a eu lieu sa présentation officielle de la ministre.

A la tribune officielle, l’on notait la présence des cadres politiques du coin tels que François Engongah Owono, Christiane Bitougha, le maire de la commune d’Oyem Vincent Essone Mengue, François Owono Nguema et le gouverneur de la province, Jean Gustave Meviane Obiang.

Les populations indifférentes n’ont pas été avares quant aux exigences de l’heure, elles qui ont majoritairement voté pour le candidat de la coalition de l’opposition Jean Ping, à l’élection présidentielle du 27 août 2016. La ministre Estelle Ondo est bien au fait que sa ville a voté massivement pour le candidat unique de l’opposition, toute chose qui pouvait être un handicap pour elle à Oyem. « Je sais que vous avez majoritairement voté contre Ali BONGO, mais malgré tout, il veut construire ce pays avec les populations de notre localité, c’est pourquoi il a fait appel à votre fille au gouvernement. Nous ne pouvons pas rester en marge de la gestion du pays ». A l’endroit de ses collègues de l’Union Nationale, la ministre a affirmé que : « Je suis et je reste membre de l’Union Nationale, personne ne peut m’exclure de ce parti. J’ai été l’une des premières militantes et la première à implanter les cellules de ce parti à Oyem’’. S’agissant du dialogue national auquel elle reste favorable, Estelle Ondo a dit qu’ « avec André Mba Obame, nous avons souhaité le dialogue national, je suis dans la même logique que feu André Mba Obame. J’estime qu’en allant au dialogue  avec Ali Bongo, nous allons pouvoir régler tous les maux qui miment ce pays. Partant de la bonne gouvernance, des réformes politiques et bien plus encore’’.

Les jeunes et les femmes, ont quant eux, sollicité du membre du gouvernement plus d’attention pour la ville d’Oyem.  C’est par des bénédictions que le doyen  François Owono Nguema que la cérémonie  pris fin.

SDP

 

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE