Accueil Politique PDG : Les ‘’Dés’’ sont ‘’Pipés’’ pour Ali Akbar Onanga

PDG : Les ‘’Dés’’ sont ‘’Pipés’’ pour Ali Akbar Onanga

PARTAGER
Ali Akbar Onanga; le ministre de la fonction publique(c)DR;

Exclut des rangs du parti démocratique gabonais par la commission de discipline de cette formation politique au pouvoir pour ‘’atteinte grave à l’unité du parti et attitude contraire à la probité’’, Ali Akbar Onanga s’est vu également retirer son mandat de député de sa circonscription politique de Lékoni Lékori, dans la province du Haut Ogooué, suite à la vacance constatée par la Cour Constitutionnelle, qui a été saisie par le bureau de l’assemblée nationale.

Pourtant exclut du PDG, il y a plusieurs semaines, beaucoup ne comprenaient pas pourquoi les instances dirigeantes du parti de Louis n’avaient toujours pas saisi, l’Assemblée Nationale au fait de faire constater la vacance de siège du député dans la circonscription de Lékoni Lékori, où Ali Akbar Onanga a été élu député PDG, lors des dernières élections jumelées d’octobre 2018.

C’est désormais chose faite,  Ali Akbar Onanga n’est plus député. Une vacance de siège qui va pousser les électeurs de celui-ci  à aller à nouveau aux urnes afin d’élire leur nouveau représentant au palais Léon Mba, siège de l’Assemblée nationale. En effet, c’est par une saisine du bureau de l’Assemblée nationale que dirige Faustin Boukoubi, que la Cour Constitutionnelle a fait constater cette vacance. C’est donc en se fondant sur les dispositions combinées de l’article 39 alinéa 2 et 3 de la constitution, et 23 de la loi organique N°11/96 du 15 avril 1996 relative à l’élection des députés à l’assemblée nationale qui stipule qu’«  en cas de démission ou d’exclusion, dans des conditions statutaires d’un membre de l’assemblée nationale du parti politique auquel il appartient au moment de son élection, et si ce parti a présenté sa candidature, le siège devient vacant à la date de la démission ou de l’exclusion’’.

Pour rappel, Ali Akbar Onanga avait été exclu des rangs du PDG, pour avoir posté sur sa page facebook un contenu qui pouvait selon les responsables de son ancienne chapelle politique, ‘’semer la confusion dans les esprits des militants de cette formation politique’’.

Reste maintenant à savoir, qui le PDG va présenter sur ce siège, pour briguer le mandat de député.

PARTAGER