Accueil Politique Opposition: le Centre Gabonaise des élections qui divise

Opposition: le Centre Gabonaise des élections qui divise

PARTAGER
DR.

 Les leaders des partis politiques de l’opposition ont déposé lundi dernier, au ministère de l’intérieur, la liste des membres devant représenter leur bord politique, au Centre Gabonais des Elections (CGE). Et comme il fallait s’y attendre, Ndemezo’obiang, Maganga Moussavou et Séraphin Ndaot, désormais très proche d’Ali Bongo, n’ont pas réussi à placer leurs représentants dans la liste des représentants de l’opposition.

La lutte pour le Centre Gabonais des Elections et la Commission ad hoc, pourrait provoquer des grincements de dents, lors de la nomination officielle, des membres dudit centre. En cause, la mise à l’écart, lors de l’élaboration de la liste des représentants de l’opposition au CGE, des partis : Démocratie Nouvelle,  PSD et le PDS.  Les  opposants proches de Jean Ping, qui ont décidé d’aller aux élections législatives et certains responsables des partis politiques de l’opposition qui ont pris part au dialogue d’Angondjè, ne souhaitent pas voir, Ndemezo Obiang, Manganga Moussavou et Séraphin Ndaot, dans les rangs de l’opposition pour le compte du Centre Gabonais des Elections. Et selon certaines indiscrétions, ces derniers auraient déjà fait des démarches auprès de certaines personnalités proches de l’actuel Président de la République, pour que les représentants de ces trois partis, se réclamant de l’opposition, ne figurent pas dans le collège chargé d’élire le Président du CGE. Un problème épineux qui commence à porter ces fruits, puisque ces nouveaux associés du parti au pouvoir, ont été virés de la liste des personnalités qui vont représenter l’opposition. Une liste remise à la Secrétaire générale du ministère de l’Intérieur, Judith Koumba Pemba Mombo, en présence du ministre de tutelle,  Lambert Noël Matha.

Il faut dire que la guerre que se livre aujourd’hui ces responsables politiques pour la course vers le Centre Gabonais des Elections, n’a pas encore connu son épilogue. Car, « les dialogueurs » d’Angondjé se sont également réunis pour faire leur liste, qu’ils vont proposer à leur patron, Ali Bongo, affirment les cadres de ces partis.  A en croire ces derniers, le Centre Gabonais des Elections, étant le fruit de leur travail, il serait de ce fait  anormal que se soit d’autres personnalités politiques qui n’ont pas participé au dialogue et qui ont traité ce dialogue de « bal de vampires » siègent au sein de cette structure. « Que viennent-ils faire au CGE, qui est le fruit de notre  travail ? Ils nous ont  appelé  ‘’traites’’ de la République, que veulent ils encore ? « , fulminent les cadres  de ces partis de l’opposition, dite responsable.

La bataille pour le Centre Gabonais des Elections s’annonce donc très difficile, Et sachant que  désormais les « associés »  du pouvoir ne comptent pas se laisser faire.

 

PARTAGER