Accueil Politique Opération Scorpion : BLA, TOM et  Noël  aux arrêts

Opération Scorpion : BLA, TOM et  Noël  aux arrêts

PARTAGER
BLA au centre dans les mailles de la DGR/ Image d'illustration©DR

Tony Ondo Mba, Brice Larruche Alihanga et Noel Mboumba, trois ex ministres évincés du gouvernement le lundi 02 décembre viennent d’être mis aux arrêts dans le cadre de l’opération scorpion. Le premier était activement recherché depuis hier soir, les deux derniers ont été  pris tôt ce matin par les éléments de la direction générale des recherches.

 Ce n’était qu’une question de temps leurs arrestations après leurs limogeages du gouvernement le lundi 02 décembre. Ce matin Brice Larruche Alihanga, Noel Mboumba et Tony Ondo Mba ont été mis aux arrêts à la direction générale des recherches.   Tôt ce matin, c’est la compagne, l’aide de camp et un membre de la famille de Tony Ondo Mba qui ont été interpelés à son domicile par les éléments de la police judiciaire. Alors qu’il été apparemment activement recherché depuis hier soir après son limogeage du gouvernement.

Présenté comme le chef de fil de la bande de l’Ajev, Brice Laccruche Alihanga avait été promu membre du gouvernement, à la suite de son limogeage comme DC d’Ali Bongo. Son frère cadet, Grégory, gérant de Dupond Consulting Compagny, l’entité qui gérait la comptabilité de la Gabon Oil Compagny est toujours en garde à vue à la DGR, suite au scandale financier de la GOC.

Noël Mboumba, ministre des hydrocarbures et du pétrole a lui aussi été interpelé ce matin par la DGR, l’ex ministre est un proche de BLA et cadre lui aussi influent de l’Ajev dans l’Ogooué Maritime. Ancien DG de la Sogara, les enquêtes auraient relevées, un trou de six milliards.

Présenté comme un des fidèles des fidèles de Brice Laccruche Alihanga, Tony Ondo Mba est un membre influent de l’Ajev, il est également patron d’un parti politique, réputé proche du pouvoir,  le Rassemblement pour la restauration des valeurs. Elu député de la commune de Bitam lors des dernières élections législatives et locales, en principe, après son limogeage du gouvernement, il devrait récupérer son siège à l’assemblée nationale. Il semble qu’il a voulu le faire, puisqu’il a été pris dans les environs de l’assemblée nationale.

Contrairement à deux ex ministres, proches de Bla, Justin Ndoudangoye et Arsène Nkoghe qui ont dès leur départ du gouvernement, récupéré leurs écharpes de député.

Lucka Martial

PARTAGER