Accueil Politique Ngounie : pour qui roule Pierre Claver Maganga ?

Ngounie : pour qui roule Pierre Claver Maganga ?

PARTAGER
DR.

 Il se passe décidemment des choses à nulle autre pareilles dans la Ngounié, depuis la désignation au poste de vice-président de la République de Pierre Claver MAGANGA MOUSSAVOU. Celui-ci s’illustre par de curieux comportements.

En effet, il ne se passe pas des jours sans que l’ancien maire de Mouila ne grimpe dans l’hélicoptère présidentiel, pour se rendre dans une ville, un canton ou un regroupement des villages de cette province. Aux fins, annonce-t-il, de suppléer le chef de l’Etat dans on ne sait quoi ? Ou dans quelle circonstance ?

Certes, l’essentiel de son cahier des charges est de représenter le président de la République dans quelqu’endroit où celui-ci, empêché,  ne peut se rendre.

Moult interrogations fusent ici et là dans la mesure où les missions du bouvier de Moutassou se limite pour l’essentiel à la Ngounié. Ce qui, évidemment, justifierait sa fonction de Vice-président de la République. Mais au point où vont les choses, la République pour Pierre Claver Maganga Moussavou se résumerait uniquement à la province de la Ngounié où il aime à se faire appeler « Mr le Président ».

Même si, selon la très sérieuse Lettre du Continent, l’ex opposant Magamod  prend ses ordres auprès du conseiller Hervé Opianga.

Il a  été nommé à ce poste, ajoute cette publication, pour conserver dans le giron du pouvoir les provinces de la Ngounié et de la Nyanga.

Il reste néanmoins que ce qu’il raconte dans ces virées donne des soucis à tous.

 Tenez ! Sa dernière visite en date a été effectuée dans le district d’Etéké et le canton voisin de l’Ogoulou-Onoye. Les autorités, surprises de cette arrivée impromptue, ont eu un mal fou à réunir tous les chefs des cantons, des regroupements et des villages. Ainsi quelques citoyens pour l’accueillir. Fort heureusement, quelques enfants sortis manu militari des salles de classe ont comblé ce vide.

Pierre Claver MAGANGA MOUSSAVOU, qui se pavane à travers la province avec une équipe de Chinois, a, péremptoire, annoncé qu’il se propose de construire des voies de circulation modernes qui traverseront le coin. Par conséquent,  tous les ponts de cette zone seront faits en béton, pour remplacer ceux qui existent aujourd’hui. Certes en piteux état, construits en bois.

Un message hasardeux s’il en est. D’autant plus qu’en cette période de crise, dans laquelle le chef de l’Etat lui-même, selon son entourage, ferait les pieds et les mains pour joindre les deux bouts en matière financière. Où peut-il donc trouver les capitaux nécessaires pour un tel investissement ? Est-il vraiment dans son élément ?

Sans compter que de tels propos peuvent soulever les populations contre le pouvoir, dans le cas où ces promesses resteraient au stade de simples intentions. Quand on sait aussi que le désamour entre le pouvoir et les populations est plus la cause des engagements non tenues qu’un simple mouvement d’humeur.

Pourquoi, au lieu de promettre la lune, Pierre Claver MAGANGAMOUSSAVOU n’emboiterait-il pas le geste salvateur de l’élu du coin qui a réhabilité la totalité des ouvrages d’art (ponts) de sa circonscription électorale sans tambours ni trompêtes. Ne dit-on pas que la bouche qui mange ne parle pas ?

L’on remarque enfin qu’après ces propos démagogiques du « Président » de la République de la Ngounié », une équipe du Parti social-démocrate se rend toujours sur les lieux visités, pour lister ceux désirant rejoindre ce camp tout en distribuant des petits présents parmi lesquels quelques petits sachets de médicament, comme ce fut le cas à Ekembélé. Voilà qui est étonnamment suspect. Mais connaissant le personnage, rien ne doit plus nous surprendre.

On peut se poser une fois encore la question du positionnement réel de PCM : Allié ou adversaire de Ali Bongo ?

PARTAGER