Accueil Politique Mouckagni Iwangou ; « il faut privilégier le temps de l’action, plutôt...

Mouckagni Iwangou ; « il faut privilégier le temps de l’action, plutôt que le temps des débats »

PARTAGER
DR.

Hier, vendredi 11 mai, Jean De Dieu Mouckagni Iwangou, le président de l’Union et Solidarité, a animé une conférence de presse. Une rencontre au cours de laquelle, il a tenté de justifier son entrée au gouvernement Issoze Ngondet 3.

 Faillait-il une rencontre avec la presse pour justifier son choix de rentrer au gouvernement ? En tout cas, hier Jean de Dieu Mouckagni Iwangou, a passé son temps à justifier ce choix face aux hommes des médias, à la Chambre de commerce de Libreville.

Comme déjà annoncé, il a dit faire ce choix pour le bien des institutions. «Il fallait garantir la continuité de l’Etat», a-t-il laissé entendre. Faisant  face à des multiples critiques tant dans son parti que dans les rangs de l’opposition, il a indiqué qu’il faut passer l’étape de l’émotion, pour «privilégier le temps de l’action que  le temps des débats».

Pour le nouveau membre du gouvernement, il ne s’agit pas d’une rentrée de l’Union et Solidarité dans les rangs de la majorité. Pour justifier cet entendement,  il n’y a plus ni opposition ni majorité après le vide institutionnel créé par la Cour constitutionnelle le 30 avril dernier. «Entrer au gouvernement dans le contexte de vide institutionnel frappant l’Assemblée nationale, ce n’est pas adhérer à la majorité, puisque la majorité ne peut se déterminer qu’au sein d’une Assemblée nationale existante»

Et face à ce vide,  Jean de Dieu Moukagni-Iwangou dit prendre cette décision  en toute lucidité. Pour lui, «l’opposition et la majorité sont à part égale». Il s’est dit surpris par l’opposition, qui a décidé de renoncer à une situation qui aurait permis à tout le monde, particulièrement aux deux familles, d’être aux commandes de la République, pour travailler ensemble à l’organisation des prochaines élections législatives.

Notons que pour son entrée au gouvernement, l’US, son parti, a procédé à un vote. Oui pour ceux qui sont d’accord de cette entrée au gouvernement du président de l’US et non pour ceux qui ne sont pas. Le Oui, à en croire les informations, l’aurait emporté, avec 31 voix, contre 18 abstentions.

PARTAGER