Médiateur de la République : Laure Olga Gondjout se dit humiliée dans...

Médiateur de la République : Laure Olga Gondjout se dit humiliée dans ses fonctions

929
0
PARTAGER
Laure Olga Gondjout; médiateur de la République

Humiliée, ignorée et boycottée par les hautes autorités du pays, c’est le sentiment qu’a exprimé le médiateur de la République lors de son intervention à la plénière de la deuxième phase du dialogue politique initié par Ali Bongo. L’on se demande pourquoi ne démissionne-t-elle pas dans ces conditions ? 

Pourquoi diantre, accepter de se faire humilier alors qu’on peut simplement faire valoir sa close de conscience, en rendant le tablier ? Laure Olga Gondjout, brillante dame et haut commis de l’Etat serait-elle prête à subir continuellement ce qu’elle considère comme une humiliation, juste pour protéger ses petits intérêts ?

Lors de la plénière de la deuxième phase du dialogue politique initié par l’occupant du palais du Bord de mer de Libreville, le médiateur de la République a tenu un discours sans complaisant vis-à-vis de certains acteurs du pouvoir, notamment envers Jean-Marie Oganaga, Denise Mekam’ne, Ali Akbar Onanga Y’Obegue et bien sûr l’inamovible Alain Claude Billie Nzé.

Laure Olga Gondjout est revenu sur le fait qu’elle n’avait pas été entendue par les acteurs politiques, de tous bords, lorsqu’elle avait prévenu sur les risques des dérapages qui menaçaient le pays. « Depuis trois ans en effet, en dépit d’une administration et d’un budget rachitique, le médiateur de la République n’a pas failli à ses missions », a-t-elle tenu à rappeler d’entrée de jeu. Une analyse de la situation qui l’a par la suite voué aux gémonies. L’un des premiers à le lui faire savoir fut Alain Claude Billie Nzé. Le volubile ministre, Porte-parole du gouvernement avait assimilé cette sortie à «une réclamation d’un titre foncier », tout en rappelant à la concernée que cela était inopportun. En réponse à cette réaction, le médiateur a asséné : « j’invite à l’avenir monsieur le Porte-parole du gouvernement à s’abstenir d’utiliser le bouclier du médiateur de la République pour s’adresser à certaines hautes personnalités ».

Ce ne fut pas tout. A chaque fois que le médiateur a donné son avis sur un sujet, certains tenants du pouvoir ne se sont pas embarrassés pour la recadrer. Il en fut ainsi sur l’affaire des agents de la CNSS, le conflit opposant l’Arcep à Azur Gabon, ainsi que sur l’affaire des commerçantes dénudées par les agents de police. Elle dit avoir à chaque fois évitée le pire, mais qu’elle a dû faire face aux obstructions de certaines personnalités citées plus haut, qui étaient à la manœuvre. De même qu’elle a tenu à dénoncer le fait que certains ministres ont voulu réorienter les missions de la médiateur de la République, en la rattachant à la présidence de la République. Histoire de mieux la museler.

Autant dire que le poste de médiateur de la République est un bidon vide et  n’existerait que pour la forme. Même que dans le dialogue en cours, le médiateur de la République n’a même pas titre de facilitateur.

Va-t-elle continuer à jouer la loyauté, sachant très bien qu’elle est torpillée. Humiliée. Ignorée ? Wait and see

Serge Du Palvier   

 

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE