Accueil Politique Législatives: L’Union Nationale presque partante

Législatives: L’Union Nationale presque partante

PARTAGER
Les officiels durant la cérémonie/(c)pyramidmediagabon.

Le président de L’union Nationale, Zacharie Myboto, invite les populations gabonaise à aller voter massivement aux élections Législatives prochaines, afin «d’offrir à la coalition pour la Nouvelle République, une tribune institutionnelle d’expression de la légitimité de ses membres, pour poursuivre et renforcer l’objectif de libération du Gabon ».

A l’occasion de la célébration du 8ème anniversaire de l’Union nationale, le 10 février dernier, au siège du parti par présidé Zacharie Myboto, que ce dernier s’est prononcé sur la question des législatives prochaines. «Que nous allions aux élections législatives prochaines ou pas, elle auront lieu. Mesurons-en les conséquences néfastes, au regard de ce que le Gabon vit, subit avec la législature actuelle ? Devons-nous laisser le moindre espace de liberté à Ali Bongo Ondimba et son PDG, pour reprendre des forces et s’imposer à la volonté du peuple ? Nous sommes sur la bonne voie, et nous devons continuer sans relâche. Le combat politique pour le renversement d’une dictature ne se remporte pas en peu de temps, lorsque cette dictature s’est établie pendant un demi-siècle », a-t-il indiqué.

Afin de donner la pleine mesure de l’importance des législatives à venir, le président Myboto, a tenu à rappeler aux uns et autres, les missions qui incombent au Parlement, à savoir l’Assemblée nationale et le Senat. En effet, au-delà de ses missions de voter la loi, de consentir l’impôt et de contrôler l’action du pouvoir exécutif, le Parlement a aussi l’initiative des lois. C’est-à-dire, proposer les lois. Il a également le droit d’amendements des lois et des Ordonnances, et même du rejet de celle-ci. De ce fait, selon Zacharie Myboto, « la conquête de l’Assemblée nationale devra être comme en août 2016, une occasion pour le peuple gabonais, résolument acquis au changement grâce à son vote massif, de confirmer absolument cette volonté, en offrant à la Coalition pour la Nouvelle République, une tribune institutionnelle d’expression de la légitimité de ses membres, pour poursuivre et renforcer l’objectif de libération du Gabon ».

Néanmoins, les jeunes de l’Union nationale, par la voie de leur coordinateur, Firmin Ollo Obiang, ont souhaité savoir si les différends qui opposent les leaders des partis politiques amis, sur les législatives ont réglés. «Pour certains, aller aux législatives, c’est légitimer Ali Bongo, c’est reconnaitre le pouvoir d’Ali ou encore c’est tourner le dos à l’élection présidentielle de 2016. Pour d’autres, il faut y aller pour ne plus tomber dans les mêmes travers de toujours en boycottant les législatives », a indiqué Firmin Ollo Obiang.

Des préoccupations sérieuses qui font l’objet des discussions, selon le président de l’Union Nationale. «Plusieurs partis membres de la Coalition dont l’Union Nationale, travaillent actuellement sur le dossier dit Élections législatives, dans l’esprit et la dynamique du 16 août 2016, couronnés le 27 août 2016. Les résultats de ces travaux seront solennellement rendus publics très prochainement. Ces partis politiques veulent prouver aux putschistes et au monde que, comme l’a dit Abraham Lincoln, le bulletin de vote est plus fort qu’une balle de fusil »a-t-il conclu.

Daisy Ntongono

PARTAGER