Accueil Politique Législatives/ Second tour/ 2e siège du Como Kango: L’heure est à...

Législatives/ Second tour/ 2e siège du Como Kango: L’heure est à la consolidation des acquis

PARTAGER
DR.

 Après plusieurs jours de campagne qui se sont soldés par des alliances et autres soutiens, dans le département du Como Kango, notamment au 2e siège, où le candidat du parti Démocratique Gabonais (PDG), Alain Valérie  Burobu affrontait le candidat du rassemblement des volontaires (RV), Vincent de Paul Mouidi, les résultats des urnes, viennent de donner Alain Valérie Burobu, victorieux avec un peu plus de 52,71% des voix. 

La bataille fut difficile, le 27 octobre dernier, dans le canton Bokoué, pour le deuxième tour des législatives 2018. Le parti au pouvoir, qui avait  soif  de victoire et l’envie de remporter l’entièreté des sièges de l’Estuaire n’a pas gagné son pari. Toutefois, la formation politique chère à Eric Dodo Bounguenza peut se féliciter d’avoir raflé plus de la moitié des douze sièges restants dans la province de l’Estuaire. C’est notamment le cas, pour le département du Como Kango, où le dernier candidat du parti au pouvoir en lice était en ballotage avec celui du rassemblement des volontaires (RV). Après donc la victoire d’Henri Bekale Akwè au troisième siège et celle de Christian M’envie m’Obame  dans le premier siège, c’est le deuxième siège qui vient de donner un député de plus au Parti Démocratique Gabonais (PDG).  Le candidat du Parti Démocratique Gabonais (PDG), Alain Valery Burobu Boussamba, qualifié au second tour des législatives 2018,  dans le 2ème siège du département du Como Kango (canton Bokoué) avec 46% des suffrages face à Vincent de Paul Mouidi (16%) du Rassemblement des volontaires (RV),  a obtenu  un peu plus de 52,71 % des voix lors du second tour, contre  47,25% pour son challenger, selon les résultats du Centre Gabonais des Elections (CGE).  Une bonne victoire qui vient confirmer l’image de marque et le leadership que le candidat du pouvoir incarne au sein de cette contrée.  Les populations espèrent désormais que cette victoire  viendra mettre un terme, aux disputes, injures et autres flèches empoissonnés qui circulaient entre tribus et familles du canton Bokoué lors de ce second tour des législatives. Pour, in fine,  permettre aux fils et filles de ce canton, de pouvoir revivre ensemble, loin des querelles politiques. Comme l’a d’ailleurs souligné, le vainqueur de ce deuxième tour, « c’est le canton Bokoué qui gagne ».

Finies les brouilles, l’heure est désormais à la consolidation des acquis. C’est donc, une bonne moisson pour le parti au pouvoir, dont les retombées en ce qui concerne les textes de lois sont très attendues par les populations Gabonaises, notamment celles du Département du Como Kango, dont la question du développement socio-économique demeure un véritable casse-tête pour les autorités dudit département. Surtout que le parti au pouvoir sera majoritaire au sein de l’Assemblée Nationale et au Sénat.

Aimé David Nguema 

PARTAGER