Accueil Politique Législatives : Le RHM envahit l’Ogooué Lolo

Législatives : Le RHM envahit l’Ogooué Lolo

PARTAGER
La délégation du RHM/pyramidmédiagabon.

Actuellement, Le Rassemblement Héritage et Modernité que dirige Hugues Alexandre Barro Chambrier, sillonne l’Ogooué Lolo dans le cadre de l’implantation de ce jeune parti de l’opposition membre de la coalition pour la Nouvelle République que dirige Jean Ping. En pleine fièvre des élections législatives, ce périple  a  permis aux rassembleurs héritiers et modernistes de tâter les terres où le PDG a encore l’un de ses pieds.

 En mode vent débout ces derniers temps pour les prochaines élections législatives, et surtout, pour son implantation tant à Libreville que dans l’arrière pays, le Rassemblement Héritage et Modernité est actuellement en tournée dans la province de l’Ogooué Lolo, un bastion du PDG au pouvoir. Est-il besoin de rappeler qu’un ancien hiérarque de cette

formation politique avait toujours dit que le PDG a son pied gauche dans l’Ogooué Lolo? C’est dans cette partie du Gabon que Hugues Alexandre Barro Chambrier et ses amis y sont allés. Durant plusieurs jours, l’objectif

de cette tournée était: implantation de la coordination provinciale du parti et demander aux populations de prendre part à l’opération d’enrôlement.

 Ses nombreuses sorties, dans le cadre de son implantation en dit long sur la rage de ce jeune parti politique de l’opposition radicale, de briguer les sièges.

Ainsi, dans la province de l’Ogooué Lolo, c’est donc Stéphane Keka  qui va conduire les troupes du parti, dans le cadre des prochaines batailles et conduire le bateau du parti. Ce dernier, heureux de cette reconnaissance de son parti, a indiqué que « ce jour fera date dans les anales ». Tout en souhaitant la

Installations et photos de famille/Pyramidmédiagbon.

bienvenue et un bon séjour à la délégation venue de Libreville.

Il faut dire qu’en plus du coordonateur provincial qui a été installé, d’autres coordinations dans les départements et autres districts de la province y ont été aussi, d’Iboundji, en passant par Ndangui, Mulundu, Ndjokale et autres Koulamoutou et Lastourville. Occasion  pour le président de cette formation politique Hugues Alexandre Barro Chambrier de faire l’état des lieux de la province qui, comme d’autres, est en dégradation très avancée. « Nous devons mettre des stratégies en place pour mettre fin à ce marasme. Mettre fin au parcours du PDG, qui a contribué pendant longtemps à la situation du pays. C’est pourquoi, je vous invite à sanctionner ce parti, comme vous l’aviez fait lors de l’élection présidentielle de 2016, où vous aviez élu Jean Ping, faites le aussi pour les élections législatives ». Il n’a d’ailleurs pas manqué de scander « Jean Ping, président élu. Nous devons faire en sorte que celui qui gagne l’élection soit aux commandes ».

PARTAGER