Accueil Politique Législatives : L’Union Nationale partante ?

Législatives : L’Union Nationale partante ?

PARTAGER
(c)internet.

Le secrétariat exécutif de cette formation politique présidée par Zachary Myboto, a entretenu la presse jeudi au siège du parti. Ce dans le cadre du huitième anniversaire, dont la manifestation a lieu demain. Peut être va-t-elle annoncer sa participation aux législatives d’avril prochain.

Dans tous les cas, son vice président Casimir Oye Mba avait déjà donné son avis sur la question. Au cours d’un entretien accordé à la chaine en continu, Gabon 24, Casimir Oye Mba avait opté pour une participation de la coalition à cette bataille.

Sa formation politique va-t-elle se prononcer de manière officielle sur la question? En tout cas, demain à l’occasion de la célébration de son huitième anniversaire où un rassemblement est prévu à cet effet, au siège de ce parti proche de Jean Ping, tout pourrait être décidé.

Même si hier, le secrétariat exécutif ne s’est pas prononcé de manière claire sur la question. Il y a tout de même cette phrase sortie de la bouche de Paul Marie Gondjout secrétaire exécutif adjoint: «Le parti politique que nous sommes, est censé travailler à l’expression du suffrage. Nous sommes un parti politique, qui travaille, n’avance pas seul et qui prend les décisions en tenant compte de ceux avec qui, il avance. L’Union nationale a été à la pointe de tous les combats de l’opposition. Il faut tenir compte de ce que nous les Gabonais dans l’opposition voulons, qui est l’alternance. Nous voulons combattre le système Bongo pour arriver à l’alternance. Nous sommes cohérents dans ce que nous faisons. Les décisions que nous allons prendre concourent à ce combat pour l’alternance.» Mais il y a que d’après nos sources, plusieurs réunions se tiennent au siège de l’UN avec d’autres formations politiques de la Coalition pour discuter justement de cette question des législatives, les Démocrates de Nzouba Ndama, le RHM de Chambrier. Toute chose qui peut emmené à penser que l’Union Nationale sera dans la course.

Il faut dire cet anniversaire se déroule après le départ de plusieurs de ses cadres et des vices présidents. Avec ses élus lors des élections locales, l’Union Nationale reste la première première formation politique de l’opposition.

PARTAGER