Accueil Politique Législatives et locales 2018 : les partisans du boycott dans la...

Législatives et locales 2018 : les partisans du boycott dans la farine !

PARTAGER
Jean Eyeghe Ndong prône pour le boycotte des législatives/DR

En pleine crise économique et pour répondre à la volonté de l’exécutif de réduire le train de vie de l’Etat, il se susurre du côté de Louis au siège du parti Démocratique Gabonais (PDG), que les deux élections législatives et locales pourraient s’organiser à la même période. Du coup, les soutiens de Jean Ping, qui ont décidé de ne pas participer à ces échéances électorales pourraient perdre toutes possibilités de siéger dans l’une des chambres du parlement.

Jean Ping, Eyeghe Ndong, Ntoutoume Emane et tous les autres soutiens  de la coalition pour la nouvelle République vont –ils laisser le parti Démocratique Gabonais (PDG) avoir la majorité dans les deux chambres du parlement ? La question mérite d’être posée, eu égard à ce qui est en train de se préparer du côté du parti au pouvoir. En effet, contrairement à ce que  pensaient certains soutiens de Jean Ping, de boycotter les élections législatives, tout en se préparant pour les locales, le parti au pouvoir est en train de tout mettre en place pour que les deux élections se tiennent à la même période. Autrement dit, le processus d’inscription sur les listes électorales qui s’est déroulé dernièrement prend en compte  les deux élections, c’est-à-dire, les législatives et les locales. Une situation difficile, qui pourrait bouleverser les plans et les programmes des soutiens de Jean Ping, qui espéraient participer aux élections locales, après les législatives en demandant à leurs soutiens de  se faire réinscrire dans leur siège.

Jean Ping et ses soutiens qui rechignent toujours de participer aux élections à venir, doivent désormais savoir dans quelle sauce ils seront mangés.

PARTAGER