Accueil Politique Législatives : Franck Nguema se positionne

Législatives : Franck Nguema se positionne

PARTAGER
Franck Nguema lors de déclaration de candidature/crédit photo:gabonreview

Moins connu sur la scène politique que dans le monde des affaires, notamment dans le domaine de la communication, Franck Nguema, président directeur général de TV+ depuis sa création, il y a 20 ans aujourd’hui, convoite pour le compte des législatives prochaines, le deuxième arrondissement de la commune d’Akanda.

 Il est plutôt connu dans le monde des affaires, pour avoir co fondé avec son oncle André Mba, le groupe BO Communication, dont fait partie TV+. Mais en tant que citoyen libre, Franck Nguema,  a décidé pleinement de jouir de cette posture «  vivre pleinement sa citoyenneté est un devoir pour un citoyen libre, dont l’un des devoirs est de faire preuve de civisme et de civilité, qui n’est autre que la Fraternité, le Respect des droits des autres», a indiqué le candidat à la députationEt d’ajouter, «Oui ! C’est fort de mes droits civiques que je m’adresse donc à vous, ici et maintenant, car tous ces droits représentent une responsabilité que je vais encore plus assumer publiquement aujourd’hui et dans l’avenir parmi mes concitoyens ».

Au fait de la situation du pays, dont il estime être de plus en plus catastrophique,  ce chef d’entreprise pense qu’il y a une  nécessité pour les hommes et les femmes politiques de retrouver le sens de la politique, selon lui par « la vraie vie ». Car, selon lui,  « depuis plusieurs années, la politique dans notre pays ne cesse de voir  son discrédit grandir, provoquant au mieux du désintérêt, au pire de la colère.  Et de préciser « le temps qui passe voit le fossé se creuser entre les citoyens, leurs représentants et gouvernants ».

La crise politique profonde que connait le Gabon a pour nom, à en croire Franck Nguema: « une crise de confiance envers ceux qui sont chargés de veiller au bien commun et à l’intérêt général.  Une crise de confiance qui trouve également ses origines par le sentiment d’un personnel politique coupé des réalités des populations ».

Un regard profond sur la traversée sombre du pays par l’homme d’affaires, qui le pousse à s’engager en politique « pour ma part, m’engager en politique comme j’ai décidé de le faire désormais, dans une aventure à la fois personnelle et collective, suppose une sortie de soi pour aller chercher des concitoyens avec qui parler pour participer à la construction de notre cher pays le Gabon, car le chantier est permanent et infini ».   

Franck Nguema a  donc décidé de se porter candidat. Pour n’avoir pas été au cœur de la gestion du pays et par sa posture d’homme d’affaires du secteur communication, il se considère comme étant un candidat issu de la société civile. Il convoite donc le deuxième siège de la commune d’Akanda. Il dit fonder son crédo sur le triptyque ; participer à un changement radical de gouvernance du pays ; contribuer à améliorer les conditions de vies des populations gabonaises et enfin, faciliter le retour à une paix sociale, facteur de stabilité et de développement.

PARTAGER