Accueil Politique Législatives: Estelle Ondo; ni opposition, ni PDG

Législatives: Estelle Ondo; ni opposition, ni PDG

PARTAGER
Estelle Ondo lors de sa présentation de candidature à Oyem/DR.

Candidate indépendante pour le compte des élections législatives, Estelle Ondo, a présenté sa candidature aux populations de sa circonscription politique, le samedi dernier. Elle dit incarner la troisième voie, c’est-à-dire, ni PDG, ni opposition.

Ancienne vice-présidente de l’Union Nationale, Estelle Ondo veut être l’incarnation d’une nouvelle politique. C’est en tout cas, ce qu’elle a fait savoir aux populations de sa circonscription politique, dans une salle qui a presque refusé du monde. C’est donc en indépendante qu’Estelle Ondo a présenté sa candidature pour le compte des élections législatives, où elle se présente  au deuxième arrondissement de la commune d’Oyem.

Pour elle, les choses sont claires, elle y va à ces élections pas au compte du PDG, encore moins de l’opposition. Estelle Ondo dit incarner la troisième voie, car estimant  que la politique peut se faire d’une autre manière. « La population gabonaise ne doit pas être condamnée à choisir entre le PDG et l’opposition. Il faut une troisième voie», «nous devons sortir de la seule conception majorité-opposition en politique au Gabon». Et de continuer qu’ « en politique, les idées changent et le peuple gabonais doit pouvoir avoir plus de choix que celui que l’on voudrait limiter entre le pouvoir et l’opposition dite radicale, il y a une autre voie, cette voie centriste qui, elle aussi, a des choses à proposer. D’autant que nous sommes une petite nation et une jeune démocratie qui a besoin, pour se construire, de tous les fils et filles de ce pays, qu’ils soient du pouvoir ou de l’opposition».

Bien que pour la première fois candidate, Estelle Ondo n’est pas nouvelle sur le terrain politique. Ancienne vice-présidente de l’Union Nationale et très active sur le terrain, elle a acquis une certaine expérience. Pour le compte de ces élections législatives, sa candidature est soutenue par sa plate forme « J’aime Oyem ».

En face d’elle, des candidats du PDG, LD, US, DN, FER, ACR, RPG, SN et son ancien parti l’Union Nationale.

PARTAGER