Accueil Politique Législatives 2018/liste électorale: Matha lance l’opération d’enrôlement

Législatives 2018/liste électorale: Matha lance l’opération d’enrôlement

PARTAGER
Le ministre Matha lors de sa conférence de presse/crédit photo:gabonreview.

 Alors que beaucoup s’impatientent sur l’organisation des prochaines législatives annulées à plusieurs reprises déjà, voilà que le ministre de l’intérieur vient d’annoncer la révision de la liste électorale. Elle a lieu du 15 au 29 du mois en cours.

Lambert Noel Matha, le ministre d’Etat en charge de l’intérieur a brisé le silence quant à la révision de la liste électorale. Une sortie qui fait certainement suite aux nombreuses inquiétudes de l’opinion quant aux prochaines législatives. Eh bien la révision sur la liste électorale aura lieu ce mois. Elle débute ce vendredi sur toute l’étendue du territoire national. «Vendredi 15 juin 2018, vont démarrer sur l’ensemble du territoire national les opérations de révision à l’effet de constitution de la liste électorale devant servir aux scrutins immédiats, à savoir : l’élection des députés à l’Assemblée nationale et le scrutin qui interviendra après, l’élection des membres des Conseils municipaux et des Conseils départementaux, entendu que le mandat de ces conseillers prend fin en février 2019», a déclaré Lambert Noel Matha. Avant d’ajouter que : «Nous allons, dans les 48 heures qui suivent, démarrer avec le processus qui va conduire à l’élection, étant entendu que les dates du scrutin doivent être annoncées par le président du Centre gabonais des élections (CGE)». «La révision n’est pas une opération d’inscription tous azimuts des citoyens».

Il faut dire que cette opération  comme l’indique le membre du gouvernement, a pour but, d’inscrire les citoyens qui ont l’âge de voter c’est à dire, 18 ans,  de s’inscrire sur le fichier électoral.

Elle s’adresse également à ceux qui ont changé de circonscription politique et qui ambitionnent  de le faire pour des raisons  politiques. Elle permettra aussi aux opérateurs de soustraire les noms des décédés du fichier électoral.

 Pour cette opération, les cadres retenus sont entre autres, les mairies d’arrondissement, les préfectures et les regroupements de villages.

C’est donc au moins, au terme de cette opération  20 000 à 25 000 nouveaux électeurs qui pourraient être enregistrés, espère Lambert Noel Matha.

PARTAGER