Accueil Politique Jean Ping : la détermination jusqu’au bout

Jean Ping : la détermination jusqu’au bout

PARTAGER
Jean Ping/©DR

Vendredi dernier, à l’occasion de la cérémonie en hommage aux martyrs, le président de la coalition pour la Nouvelle République a réitéré son ambition d’exercer le pouvoir qu’il revendique depuis la derrière élection présidentielle d’août 2026. Droit dans ses bottes, Jean Ping assure qu’il gouvernera le pays.

Pourtant, deux années sont passées  et Jean Ping reste déterminé et même droit dans ses bottes, à enlever Ali Bongo du pouvoir. Lors de la cérémonie en hommage aux martyrs de la présidentielle d’août 2016, le vendredi 31 août 2018 dernier, à son quartier général, l’ancien candidat à la présidentielle, a réitéré son ambition d’exercer le pouvoir d’État, comme il l’a toujours dit dès l’annonce des résultats de la présidentielle: «l’élection présidentielle n’est pas derrière nous, bien au contraire, c’est un long processus qui commence pour la libération du Gabon ». « Elle ne peut être derrière nous tant que nous continuons à subir la barbarie et la brutalité de ce régime », a-t-il indiqué.

En finir avec le pouvoir d’Ali Bongo, Jean Ping, a indiqué aller jusqu’au bout, « «Croyez-moi, cet engagement, je le tiendrai et quoi qu’il arrive, notre cher pays le Gabon sera libéré. Conformément à votre volonté largement exprimée le 27 août 2016, j’exercerai le pouvoir d’Etat que vous m’avez confié», a rassuré l’ancien président de la commission de l’union africaine.

Pour exercer ce pouvoir, Jean Ping compte fermement aux résultats d’enquêtes préliminaires de la cour pénale internationale et d’autres rapports qui ont lien avec la crise post électorale, qui, selon Jean Ping, sont une porte ouverte à la justice et à la libération du Gabon.

Quant à la cérémonie en hommage aux martyrs, Jean Ping a indiqué que «cette page sombre et sanglante de notre histoire doit nous amener à changer d’attitude et à comprendre que la politique n’est pas un jeu, et encore moins un spectacle».

PARTAGER